Coupe du monde de football : 7 équipes qui devraient marquer la compétition

Quelles sont les équipes à suivre de près pendant la Coupe du monde ?
Quelles sont les équipes à suivre de près pendant la Coupe du monde ?
Il y a toujours des équipes qui débutent le Mondial avec une cote plus importante que les autres, grâce à leur niveau et à leurs résultats précédents. Souvent, ces équipes viennent d’Europe ou d’Amérique du Sud, et la Coupe du monde 2014 ne semble pas échapper à la règle.


Les favoris

Le Brésil

Le Brésil est le pays qui a gagné le plus de Coupes du monde (cinq : 1958, 1962, 1970, 1994 et 2002) et le seul à n’avoir manqué aucune phase finale. En 2014, la Seleçao joue à domicile, avec des joueurs très doués, tels que Neymar, Oscar ou encore Thiago Silva. Neymar a été élu meilleur joueur de la Coupe des confédérations 2013, sorte de répétition générale de la Coupe du monde… que le Brésil a remportée !

L’Espagne

Les Espagnols sont non seulement les tenants du titre, puisqu’ils ont remporté le Mondial-2010, mais ils ont aussi gagné l’Euro-2008 et l’Euro-2012. Soit les trois dernières grosses compétitions inter-nations. Même si les joueurs de cette génération dorée (Casillas, Xavi, Iniesta, Torres) sont parfois considérés comme légèrement sur le déclin, ils ont encore les moyens de s’imposer au niveau mondial.

L’Argentine

Quand on a un quadruple Ballon d’or dans ses rangs, on a toujours son mot à dire. L’Argentine mise beaucoup sur sa star Lionel Messi, mais aussi sur une brochette de joueurs talentueux comme Gonzalo Higuain ou Sergio Agüero. L’Albiceleste court après une victoire en Mondial depuis 1986. 2014, l’occasion pour Messi d’égaler le grand Maradona dans le coeur des Argentins ?

L’Allemagne

Réputée rugueuse et pragmatique, la Mannschaft est devenue une équipe belle à voir jouer depuis 2006 et la Coupe du monde qu’elle a organisée. Arrivé à cette période, le sélectionneur Joachim Löw est l’un des principaux artisans de cette métamorphose, n’hésitant pas à faire confiance à de jeunes joueurs. Cet été, l’Allemagne s’appuiera sur l’ossature du Bayern Munich (Neuer, Lahm, Boateng, Schweinsteiger, Kroos, Götze, Müller) pour conquérir un trophée qu’il a déjà soulevé quatre fois.

Les outsiders

La France

Même privés de Franck Ribéry, blessé, les Bleus peuvent nourrir des ambitions. Capables du meilleur comme du pire, ils disposent de la deuxième équipe la plus jeune de la compétition (derrière le Ghana). Ce vent de fraîcheur, symbolisé par des joueurs comme Paul Pogba ou Raphaël Varane (21 ans tous les deux), est le premier atout de l’équipe de Didier Deschamps. Karim Benzema étant le deuxième.

L’Italie

À l’instar de l’Allemagne, l’Italie est toujours là dans les grands rendez-vous. L’expérience de ses cadres (Buffon et Pirlo) et le grain de folie de ses attaquants (Balotelli et Cassano) constituent un cocktail qui pourrait bien faire mal à de nombreux adversaires. Même si la Squadra Azzurra a échoué en finale du dernier Euro face à l’Espagne.

Le Portugal

Le Portugal peut se résumer en un nom : Cristiano Ronaldo. L’attaquant vedette de la Selecçao, sur une terre où il ne sera pas dépaysé par la langue, peut faire des miracles cet été. La génération portugaise, qui n’a jamais rien gagné, arrive à maturité. Si CR7 a 29 ans, les autres piliers de l’équipe (Pepe, Meireles, Postiga…) sont des trentenaires mûrs pour réaliser un exploit.