Couvade : ou comment les hommes deviennent pères

La couvade
La couvade
Il arrive que certains hommes présentent les mêmes symptômes que leur femme durant la grossesse de celle-ci. Les spécialistes appellent ce syndrome la "couvade". Les femmes enceintes ne sont pas les seules à attendre un enfant. En effet, le futur papa est lui aussi en phase de transition. Chez lui, en revanche, cela passe inaperçu. Voilà pourquoi certains hommes traversent une sorte de grossesse au masculin, appelée "couvade".


La couvade : une grossesse au masculin

Les symptômes sont assez variés. Le plus courant est une prise de poids équivalente au poids de l'enfant. Voire même au poids que la future maman prend pendant la grossesse. Mais les symptômes peuvent aussi se présenter sous la forme de :

  • fringales ;
  • nausées et troubles digestifs ;
  • maux de tête ;
  • troubles du sommeil ;
  • douleurs dorsales ;
  • fatigue ou au contraire hyperactivité ;
  • retour en enfance, puérilité ;
  • contractions en fin de grossesse...


La plupart des troubles liés à la couvade sont sans danger. Cependant, il ne faut pas tout mettre sur le dos de la couvade. Et si les douleurs, la fatigue ou l'angoisse le préoccupent, il vaut mieux consulter un médecin.

Un processus de paternité

Quand le ventre de la femme enceinte s'arrondit et qu'elle le sent bouger, lui ne "sent" rien. Il observe sa femme changer pour prendre le statut de mère. Il voit aussi l'entourage se ruer vers la maman, n'en avoir que pour elle.

Alors parfois, il panique, s'inquiète et somatise. Car lui aussi est en train de devenir père. La couvade n'est donc que l'expression physique de ce changement profond. Une façon pour l'homme de devenir père ou plus exactement de naître à la paternité.

Couvade : un trouble passager

Tout comme une grossesse, la couvade ne dure pas. Elle prend fin avec l'accouchement ou en cours de grossesse. Pas d'inquiétude donc. Que le futur papa se comporte bizarrement pendant la grossesse de sa compagne ne signifie évidemment pas qu'il sera un mauvais père, ou qu'il se comportera de façon irresponsable à l'arrivée de son, bébé.

Des solutions à deux

Pour aider le futur papa à vivre la grossesse et sa couvade, la future maman a de nombreuses solutions.

Tout d'abord, les méthodes douces :

  • lui demander de l'accompagner aux rendez-vous médicaux, aux séances de préparation à l'accouchement, etc ;
  • lui confier ses propres craintes ;
  • discuter avec lui des symptômes de la couvade ;
  • prendre au sérieux ce qu'il vit ;
  • le rassurer sur la normalité de ce qu'il traverse.


Avec un peu d'attention, le futur papa peut comprendre et dépasser les symptômes. Tout au moins, les accepter comme un signe de l'importance qu'il accorde déjà à son bébé.

Si les troubles deviennent handicapants, en revanche, il faut passer la vitesse supérieure. Voici donc quelques remèdes :

  • l'exercice et le sport pour limiter les effets de l'hyperactivité et des fringales ;
  • la relaxation pour lutter contre les insomnies ou les angoisses.


Enfin, les futurs papas victimes de couvade peuvent trouver des réponses dans l'ouvrage de René Frydman et Christine Schilt, Devenir père, aux éditions Hachette pratique, 2008.