Le coyote n'est pas un chien de prairie !

Coyote mâle
Coyote mâle
Le coyote est un canidé qui vit uniquement sur le continent américain. C'est un animal discret qui vit parfois en relation étroite avec l'homme. C'est un opportuniste qui peut aussi bien chasser les lapins que faire les poubelles voire s'attaquer aux humains.  


Comment reconnaître le coyote ?

Description
Avec un maximum de 1 mètre de long pour 60 centimètres à l'épaule, c'est déjà un canidé de bonne taille, mais il est nettement plus petit et plus svelte que le loup.
D'un point de vue anatomique, la classification au sein des canidés n'est pas usurpée.
La robe va du gris au brun-roux, parfois presque orange. Les yeux ont des reflets dorés. La queue est fournie comme celle d'un renard. Le coyote court la queue entre les jambes alors que le renard américain court avec la queue fièrement dressée.
Il a le nez plus pointu que celui du chien mais ses oreilles ressemblent à celles d'un berger allemand.

Chien de prairie
Chien de prairie

Le coyote n'est pas un chien de prairie
Impossible de confondre, malgré le piège tendu par le vocabulaire, ces deux animaux. Le coyote est un canidé alors que les chiens de prairies sont des sciuridés, de charmants écureuils terrestres qui communiquent lorsqu'ils sont en danger à l'aide d'aboiements d'alarme.

Taille et poids
Le coyote peut mesurer 1 mètre queue comprise, mais il ne pèse le plus souvent qu'une quinzaine de kilos.

Longévité
Une dizaine d'années dans la nature, 18 ans en captivité.

Le coyote et ses cousins

Le coyote appartient à l'ordre des carnivores, un groupe de mammifères qui contient des prédateurs bien connus, par exemples les canidés, les félidés, les ursidés, les mustélidés, mais aussi les phoques et otaries. Ces animaux sont caractérisés par la présence de dents carnassières. La dernière prémolaire supérieure et la première molaire inférieure sont modifiées : elles sont coupantes et fonctionnent comme deux lames d'un ciseau qui se referment, permettant à ces animaux de sectionner les chairs de leurs proies ou des charognes. Les carnivores sont en revanche incapables de mâcher, et ils avalent d'une seule bouchée de grands lambeaux de chair.

Au sein des carnivores, le coyote appartient à la famille des canidés, qui regroupe des espèces se ressemblant fortement tels que le loup, le renard ou le chacal. Le chien est également un canidé, mais ce n'est pas une espèce à part, c'est un loup fortement modifié par la sélection humaine. Ces animaux sont notamment caractérisés par des griffes non-rétractiles.
Notons que les canidés sont une famille extrêmement homogène avec une interfécondité qui met à mal le concept d'espèce. Car si un loup ne se mélange pas en temps normal avec un coyote, il se trouve que les deux animaux sont malgré tout capables de produire un hybride fertile. Certains suggèrent même que le loup rouge (Canis rufus), un animal rare d'Amérique du Nord, est en fait issu d'une telle hybridation. Idem pour le chien, le coyote peut se croiser sans mal avec nos animaux familiers.

Éthologie du coyote

Le chien de prairie est souvent la proie des coyotes
Le chien de prairie est souvent la proie des coyotes

Alimentation
A l'origine, ce carnivore chasse seul ou en couple, et se focalise le plus souvent sur les petits mammifères. Les rongeurs et les insectivores, tels les campagnols ou les musaraignes, sont particulièrement consommés, mais le coyote peut également s'attaquer à des proies beaucoup plus grosses. Les lagomorphes (lapins et lièvres), les oiseaux, les ratons laveurs et parfois les cervidés font également partie de son régime alimentaire. Dans le cas des cerfs, il s'agit d'attaques en meute, les proies sont rabattues puis saisies à la gorge par les coyotes les plus puissants.
Mais son large spectre alimentaire se trouve encore augmenté par sa capacité à vivre en ville, et à s'adapter aux milieux fortement anthropisés. De fait, le coyote peut s'attaquer à un rat des villes comme faire les poubelles, et plus simplement consommer toute sorte de nourriture carnée.

Activité
Une grande partie du temps est dédié à la recherche de nourriture. Capable de courir à 60 km/h, le coyote est très bien armé pour la chasse.
Le reste du temps, il soigne ses relations sociales, notamment lors de la saison de reproduction, au printemps, où l'animal lance son hurlement caractéristique, ainsi que des glapissements divers.
Le coyote est plus actif de nuit.

Un bébé coyote
Un bébé coyote

Reproduction
La reproduction a lieu essentiellement au début du printemps mais peut commencer dès l'hiver, fin février. Ce comportement est lié à la nécessité d'obtenir les naissances à la belle saison. De fait, 5 ou 6 petits coyotes vont voir le jour début mai. Enfin, c'est une façon de parler, car ils resteront trois semaines au fond de leur terrier avant d'explorer leur environnement. Les petits sont d'abord très suivis par leurs parents, mais deviennent rapidement autonomes et cherchent leur propre territoire dès leur première année.
 

Carte d’identité du coyote

Classe: mammifères
Ordre : carnivores
Famille : canidés
Nom : Canis latrans

Article réalisé par Arnaud Filleul et Jean-Pierre Fleury.

Cet article a recueilli 2 avis. 100% des utilisateurs ont trouvé cet article "pratique".