Crédit à la conso : éviter les pièges

Crédit à la conso : évitez les pièges
Crédit à la conso : évitez les pièges
Les crédits à la consommation permettent de financer tous les types d’achats, mais c’est aussi une des principales sources de surendettement en France. Comme ils sont faciles d’accès, ils se plient à tous les usages, mais ce n’est pas sans pièges. Aussi, si vous prévoyez de contracter un crédit, voici quelques informations utiles que vous avez besoin de savoir. 


Prenez garde aux offres promotionnelles

La plupart des organismes prêteurs attirent les éventuels clients en proposant des offres promotionnelles alléchantes. Limitées dans le temps dans la plupart des cas, les offres sont proposées à un taux d’intérêt très bas (entre 3 à 5 %) afin de vous inciter à contracter un crédit à la consommation. Ce que vous ne savez pas toujours, c’est que lorsque l’offre expire, le taux revient à la normale et est même parfois revu à la hausse. Pour déjouer ce coup marketing, pensez à vous renseigner sur le TAEG de votre crédit à la consommation, c'est-à-dire le coût total de votre prêt.

Sachez que la souscription à l’assurance n’est pas obligatoire

La plupart des établissements prêteurs proposent une assurance invalidité et décès avec le crédit à la consommation, mais ce qu’ils ne disent pas toujours, c’est que ça ne fera qu’augmenter le coût du crédit. Sachez également que la souscription à l’assurance n’est pas obligatoire, surtout pour les crédits de consommation à courte durée et à faible montant. En bref, évitez de souscrire une assurance même si le conseiller la propose avec insistance.

Évitez au mieux les crédits renouvelables

Le crédit renouvelable est facile d’accès et comme c’est un crédit permanent, vous serez tenté de l’utiliser de nouveau dès que le montant se renouvelle. Ce que vous ne savez pas et que les organismes prêteurs ne vous disent pas, c’est que son coût est très élevé et au final, vous vous retrouverez avec un crédit lourd que vous aurez du mal à rembourser. Aussi, pour éviter de couler dans la spirale infernale, il vaut mieux s’en tenir au crédit personnel, moins cher et plus facile à rembourser. Par ailleurs, il vaut mieux éviter les taux révisables et préférer les taux fixes qui permettent de savoir exactement le montant à rembourser. 

Méfiez-vous des effets de seuils

Lorsque vous prévoyez de contracter un crédit à la consommation, pensez également à vous méfier des effets de seuils. En effet, certains prêteurs n’octroient qu’un crédit dont le montant est en dessous du seuil règlementaire à ses clients. De cette manière, ils peuvent appliquer un taux d’intérêt plus élevé. Rappelez-vous que vous pourrez avoir un taux de 4% pour un crédit de travaux de 10 000 € alors qu’il passerait à 6% pour un crédit de 9 900 € sur la même durée. En bref, pensez à dépasser le seuil pour profiter d’un taux d’intérêt plus faible.

Enfin, ne vous laissez pas séduire par la première offre, pensez à comparer les différentes propositions, vous pourrez ainsi trouver plus facilement les meilleures opportunités. Pensez notamment à comparer le coût du crédit, les taux appliqués et les mensualités.