Cultiver des azalées

Plantation d'azalées
Plantation d'azalées
Semblables aux rhododendrons mais de plus petite taille, les azalées sont bien adaptées aux petits jardins. Elles gagnent à être plantées en groupe. Elles forment alors d’opulents massifs vivement colorés au printemps.


Choix des variétés d'azalée

De la famille des Ericacées, les azalées sont des rhododendrons de petite taille (jusqu’à 3 m) dont les floraisons s'échelonnent d'avril à juin.

Il en existe une demi-douzaine d’espèces et de nombreux hybrides de couleur blanche, rose, rouge vif ou lilas.

Le choix de l’azalée dépend de la hauteur de la plante, du type de feuillage et de la couleur des fleurs.

On distingue :

Azalée du Japon (Rhododendron kaempferi)
Azalée du Japon (Rhododendron kaempferi)
  • les azalées japonaises (Rhododendron kaempferi) sont des buissons nains (pas plus de 1 m en tous sens) à petites feuilles persistantes.

Leurs fleurs forment de jolis bouquets vivement colorés et précoces (en avril) ;

Azalée de Chine (azalée mollis) © Jardiland
Azalée de Chine (azalée mollis) © Jardiland
  • les azalées de Chine (Rhododendron hybride mollis, Knapp Hill) sont à feuillage caduc et atteignent 2 m à 2,50 m de hauteur.

Elles se caractérisent par de très grandes fleurs qui se déclinent dans une large palette de jolis coloris clairs.

Elles fleurissent en mai. Leurs grandes feuilles, vertes au printemps et en été, s’ornent de belles couleurs orangées à l’automne.

Conditions de plantation des azalées

L'azalée est une plante "de terre de bruyère" qui a besoin d’un sol acide (non calcaire). La présence de calcaire fait apparaître des taches sur les feuilles, signe de chlorose.

C’est une plante de mi-ombre qui doit éviter le rayonnement direct  tout au long de la journée. Toutefois, les azalées de Chine supportent bien le soleil.

Les azalées tolèrent des températures très basses, mais évitez de les placer dans des courants d'air qui peuvent fragiliser la plante en hiver.

Plantation des azalées

Planter les azalées
Planter les azalées

Vous pouvez planter vos azalées presque toute l’année mais pour une meilleure reprise, mieux vaut le faire en automne (dès octobre) ou en hiver (jusqu’à la fin février), hors gel.

Commencez par creuser un trou deux fois plus large et profond que la motte ou le container. Incorporez à la terre sortie du trou de la tourbe (acide), qui corrigera le pH. Insérez le plant sans l’enterrer et bouchez avec ce mélange puis tassez légèrement.

Si vous plantez plusieurs pieds, espacez-les de 1 m environ.

Arrosez bien au moment de la plantation, puis les mois suivants.

Entretien

Les azalées ont besoin de beaucoup d’humidité. Arrosez copieusement pendant la floraison de printemps, surtout par temps sec. Utilisez de préférence de l’eau de pluie pour limiter la présence de calcaire dans le substrat.

Retirez toutes les fleurs fanées, ce qui favorisera les pousses nouvelles.

Il est inutile et même dangereux de tailler la plante. Tout comme les rhododendrons, la croissance des azalées est lente et ne doit pas être interrompue, sous peine de retarder la floraison d’au moins un an.

Bien que rustiques, les azalées nécessitent une protection en hiver. Buttez les pieds ou entourez-les de paille et de feuilles mortes.

Les azalées sont sensibles à la chlorose mais aussi à un petit charançon qui entaille le feuillage.

Cet article a recueilli 10 avis. 90% des utilisateurs ont trouvé cet article "pratique".