Les cures thermales

Les cures thermales
Les cures thermales
Toutes les stations thermales ne soignent pas les mêmes pathologies. A la différence de la thalassothérapie, elles n'utilisent pas de l'eau marine mais de l'eau de source. Le lieu de la cure dépend de l'affection à soigner.


Qu'est-ce qu'une cure thermale ?

Beaucoup de techniques utilisées en cure thermale sont assez proches de celles de la thalassothérapie, sauf que l'eau utilisée n'est pas de l'eau de mer, mais de l'eau de source.

Il est possible dans certains cas, d'être remboursé au moins en partie, par la sécurité sociale. Pour cela, votre médecin traitant doit choisir une station thermale en fonction de votre affection (voir : prise en charge des cures thermales).

Pour rappel, une cure thermale peut être prise en charge par la sécurité sociale, mais pas une thalassothérapie. Pour de plus amples informations sur la sécurité sociale, consultez notre rubrique dédiée.

Des soins à la détente

La majorité des stations thermales se situent au pied des montagnes. Certains centres sont plus médicalisés que d'autres. D'autres privilégient le bien-être, façon "thalasso".

Le plaisir de l'eau est primordial avec une forte présence de jacuzzis, douches à vapeur, bains et piscines chaudes extérieures.
Le thermalisme propose normalement une cure de boissons (eau thermale du site), ainsi que des soins tels que des massages ou de la gymnastique.

La durée habituelle d'une cure thermale est de 21 jours. On peut toutefois faire une mini-cure (6 à 12 jours).

3 types de techniques

Les stations thermales françaises proposent généralement 3 techniques spécifiques adaptables aux affections à traiter :

  • un bain associé à une eau minérale et à une température de 30 à 40 degrés permet de calmer la douleur (effet sédatif) ;
  • une 2e technique, dite du gaz thermal, où la circulation sanguine sera facilitée (vasodilatation) ;
  • la 3e technique, d'aérosolthérapie, possède un effet désengorgeant et soigne en particulier l'inflammation des voies respiratoires (nez, gorge, oreilles).


La durée et le rythme des soins prescrits doivent être obligatoirement respectés pour une réussite optimale de la cure.
Dispensés par les agents thermaux soignants ou des médecins, les soins répondent à des procédures précises.

Les séances de massage et de rééducation (sauf le couloir de marche) sont obligatoirement suivies par un kinésithérapeute.

Rhumatologie et asthme

La rhumatologie et les maladies respiratoires sont les 2 grands domaines de soins des cures thermales.

Concernant la rhumatologie : applications de boues et techniques de kinésithérapie sont largement utilisées, pour apaiser les douleurs au niveau des articulations et relaxer sur le plan musculaire (piscine de mobilisation, massages sous l'eau et à sec).

Pour traiter les maladies respiratoires comme l'asthme, le principal objectif est d'amener l'eau ou le gaz thermal au contact des tissus qui tapissent les voies respiratoires par les différentes techniques d'aérosolthérapie afin de les assainir.

Cures thermales : les spécialisations

Les cures thermales ont bien sûr des spécialisations.

  • Aix-les-Bains (73) : rhumatisme et traumatisme articulaire ;
  • La Bourboule (63) : voies respiratoires et dermatologie.


Certaines cures (plus rares) sont consacrées à des traitements moins généraux :

  • Evian (74) : maladies urinaires ;
  • Saujon (17) : insomnie et maladies nerveuses.


(A voir aussi, notre sélection de centres de thalasso en France).

Découvrez l'ensemble de nos fiches thalasso dans notre dossier complet dédié à la thalassothérapie.