Cyprès : le sapin du Midi

Cyprès en Toscane
Cyprès en Toscane
Symbole du paysage italien, le cyprès commun est aussi le conifère typique du Midi. Sa cime très étirée, d’une élégance rare, en fait un arbre idéal pour jardin ensoleillé. Essayez-le, il dépayse !


Généralités sur le cyprès

Le cyprès commun (Cupressus sempervirens) est un conifère qui atteint couramment 6 à 12 m de hauteur.

Sous sa forme ‘Stricta’, la plus cultivée, il a une forme colonnaire étroite très typique et permet de ponctuer les jardins de colonnes vertes "à la Toscane". Il est aussi associé aux paysages de Provence où il forme des haies coupe-vent.

Poussant rapidement dans sa jeunesse, à raison de 10 m en 20 ans, l’arbre peut atteindre une hauteur maximale de 23 m. Plantez-le de préférence au sud de la Loire, car il est un peu frileux.

D'une grande longévité (plus de 500 ans), il ne demande presque pas d’entretien.

Gare toutefois à la maladie du chancre hélas courante en France, et à la pourriture du collet, maladie qui attaque les racines et la tige, à l’état jeune surtout.

Exigences de culture

Climat : peu rustique, le cyprès ne supporte pas les rigueurs de l'hiver dans les zones septentrionales. A -10°C, le gel le détruit. Mais cet arbre méditerranéen est très résistant au vent (mistral en Provence).

Exposition : arbre du Midi, c'est toujours en plein soleil que vous installerez un cyprès. Toutefois, cet arbre supporte la mi-ombre à condition qu’elle soit compensée  par des matinées bien ensoleillées.

Sol : le cyprès prospère dans à peu près tous les sols, même calcaires, à condition qu’ils soient bien drainés. Comme tout résineux, il déteste l'humidité stagnante dans le sol, principalement les terrains argileux. Vous pouvez le planter dans une terre très sablonneuse, sèche, aride même. Ce conifère est très résistant à la sécheresse. Mais arrosez-le bien les 2 premières années, car il a besoin de développer ses racines en profondeur.

Plantation des cyprès

Espacez vos plantations
Espacez vos plantations

Plantez votre cyprès entre la mi-octobre et fin février, dans des conditions climatiques normales.

Creusez un trou assez grand pour que la motte rentre sans forcer : de 60 cm à 1 m de diamètre et de 50 à 70 cm de profondeur selon la taille des racines. Pour une haie, creusez une tranchée de même profondeur mais comptez une largeur supérieure aux mottes de 1 m minimum.

Creusez une tranchée
Creusez une tranchée

Placez la motte dans le trou. Veillez à ne pas trop l’enterrer, le haut de celle-ci devra se situer à 5 ou 6 cm au-dessus du niveau du sol.

Prévoyez un tuteur, surtout si la plantation se fait dans un endroit exposé aux vents. Choisissez un tuteur plus long que l’arbre avec sa motte (30 cm de plus). Enfoncez-le à 30 cm dans la terre de façon oblique et sanglez-le au tronc à l’aide d’un fil de fer sans trop serrer pour ne pas blesser l’écorce.

Rebouchez avec de la tourbe, de la terre et du terreau. Arrosez copieusement (25 à 30 l d'eau).

La première année, arrosez beaucoup pour augmenter les chances de reprise, puis moins la 2ème année. Par la suite, votre cyprès pourra même se passer d’eau, sauf en cas de canicule prolongée.

Le cyprès ne nécessite aucune taille. Mais en haie, il peut être taillé, l’arbre s’y prête aisément, en toute hauteur et épaisseur. La taille peut être réalisée à la fin de l’été ou au début du printemps.