Dangers du sport : l'appareil locomoteur

Attention au lumbago !
Attention au lumbago !
Les problèmes de l'appareil locomoteur dus à l'activité sportive sont dus généralement à une sollicitation exagérée de ce dernier. Ils sont assez fréquents, mais pas très graves. Voici les incidents plus fréquents, dans un ordre croissant de gravité.


Les courbatures

Les courbatures sont dues à une surcharge du muscle en toxines (en particulier de l'acide lactique) lorsqu'il a trop travaillé. Il faut boire beaucoup d'eau et appliquer sur vos muscles une pommade décontractante. Un sauna ou un bain chaud peuvent être aussi du meilleur effet. Les courbatures débutent vingt-quatre heures après l'effort et durent trois jours. Elles ne justifient pas l'arrêt de l'activité sportive.

Les contractures

Plus graves que les courbatures, les contractures sont des contractions involontaires des muscles, dues à une réaction réflexe, à une élongation ou à un traumatisme articulaire. Selon la cause, il faudra mettre une poche de glace sur le muscle, ou, au contraire, le chauffer avec massage et bain chaud.

Les crampes

Les crampes sont des contractures douloureuses et passagères, sans gravité, qui sont plus fréquentes chez le sportif en cas de fatigue musculaire, la femme enceinte et les personnes âgées.

L'élongation

L'élongation correspond à un dépassement des capacités élastiques du muscle, causant une distension de ses fibres. Il faut impérativement éviter tout massage et attendre dix jours que les fibres se remettent en place.

Le claquage

Le claquage est dû à la rupture d'un certain nombre de fibres musculaires et s'accompagne d'une hémorragie interne au niveau du muscle. Le massage est plus contre-indiqué encore que pour l'élongation. La guérison exige au moins un mois.

La déchirure

La déchirure est l'accident le plus grave, avec la déchirure du muscle. Elle exige un plâtre, voire une intervention chirurgicale.

Les tendinites

Les sportifs sont très souvent sujets à des troubles tendineux. Les tendinites plus courantes siègent au niveau du tendon d'Achille, du pubis, des tendons rotuliens, des adducteurs de la cuisse, du coude (le tennis elbow des joueurs de tennis). Très souvent, la tendinite exige un arrêt prolongé de toute activité sportive.

Cet article a recueilli 12 avis. 84% des utilisateurs ont trouvé cet article "pratique".