Découvrir l'origine des marchés de Noël

Article mis à jour le 
Découvrez l'origine des marchés de Noël
Découvrez l'origine des marchés de Noël
Les marchés de Noël sont une tradition ancienne : un certain nombre de documents font état de foires pendant l'Avent depuis le Moyen-Age. La première se serait déroulée à Vienne, le 6 décembre 1294, pour le jour de la Saint-Nicolas. Puis les marchés de Saint-Nicolas se multiplient en Allemagne, au cours du XIVe siècle, sous le règne de Frédéric II de Saxe.  « Striezelmarkt » à Dresde,  « Christkindlmarkt »  à Strasbourg : pendant la Réforme, les marchés de Noël se popularisent, jusqu'à la fin du XIXe siècle, date à laquelle leur fréquentation diminue. Ils connaissent, toutefois, un regain d’intérêt depuis 1990. En effet, de nombreuses villes européennes ont relancé la tradition et organisent chaque année leur propre animation. Chalets en bois, maisons du Père Noël, crèches, patinoires, manèges et restaurants attirent chaque année des milliers de visiteurs, dans une ambiance de fête populaire bon enfant.


Les marchés de Noël qui ont la cote

Avant les fêtes, une visite en famille sur un marché de Noël s'impose. Désormais, toutes les régions disposent de leurs propres stands. C'est particulièrement le cas :

  • En Alsace, le marché de Noël le plus célèbre est celui de Strasbourg. Il existe depuis 446 ans et accueille chaque année plus de deux millions de visiteurs. Mais les villes de Mulhouse, Colmar, Sélestat ou encore Munster ne sont pas en reste et proposent des marchés typiques, magnifiquement illuminés.

  • Dans le Sud de la France, les marchés de Marseille ou d'Avignon sont les plus populaires. On y trouve des foires aux santons très célèbres.

  • Paris compte également également une vingtaine de marchés de Noël, répartis dans différents arrondissements. Les plus fréquentés sont ceux des Champs-Élysées, de Saint-Germain-des-Prés ou encore de la place des Abbesses.

  • En Franche-Comté, le marché de Montbéliard, situé à proximité du château des ducs de Wurtemberg, est l'un des plus réputés de France, avec 400 000 visiteurs chaque année.

  • De grands marchés de Noël se tiennent aussi à Lyon, à Grenoble, à Annecy ou à Saint-Étienne. Mais la tradition se perpétue aussi dans les villages de la région Rhône-Alpes et l'on peut déguster, dans les petites échoppes, de nombreuses spécialités.

Une tradition ancrée dans l'Est de l'Europe

Si vous avez l'occasion de voyager en Europe pendant le mois de décembre, ne manquez pas de vous rendre sur le marché de Noël de Budapest, situé sur la place Vorosmarty. Vous pourrez y découvrir un sapin, un calendrier de l'Avent et une couronne de Noël gigantesques, au milieu des chalets de bois traditionnels, dans lesquels toutes les spécialités hongroises sont représentées.

La ville de Cologne, en Allemagne, organise plusieurs marchés de Noël, dont certains sont dédiés aux enfants ou encore à la tradition de Saint Nicolas.

Enfin, si vous passez par la Belgique, faites une halte dans la ville de Bruges, où s'étend - au cœur de la ville médiévale - un grand marché illuminé.