Découvrir le métier de pépiniériste-horticulteur

Une pépiniériste avec un chariot de fleurs
Une pépiniériste avec un chariot de fleurs
Le pépiniériste est un professionnel qui « produit et vend des végétaux d’extérieur (arbustes fruitiers, arbres d’ornement, plants forestiers), en pot ou en pleine terre ». Il élève des jeunes plants destinés à un élevage (au jardin du particulier ou chez d’autres professionnels), et s’occupe de multiplication depuis le premier stade.


Pépiniériste ou horticulteur ?

Autrefois distinct du métier d’horticulteur, ces deux professions sont aujourd’hui confondues. A L’origine, le pépiniériste produisait des arbres, de préférence fruitiers, pendant que l’horticulteur élevait les autres végétaux. 

Les conditions de travail

C’est principalement un travail de plein air, qui implique un investissement physique important, dans des conditions climatiques parfois rudes. Par ailleurs, la manipulation des produits de traitement demande un respect absolu des conditions d’emploi. Evidemment, il est indispensable de connaître sur le bout des doigts les végétaux et leur mode de production, mais des notions de gestion sont également importantes. 

Devenir pépiniériste-horticulteur

Ce métier implique le plus souvent d’obtenir un certificat d’aptitude professionnelle agricole (CAPA) productions horticoles, spécialité pépinières.
A partir de la 3e et en trois ans d’études, on peut préférer à ce diplôme un bac professionnel spécialisé en productions horticoles. Avec le CAPA, la formation bac pro est ramenée à deux ans.
Au niveau bac, il est possible d’obtenir un brevet professionnel (BP) productions horticoles spécialité pépinières par le biais d’un apprentissage.
Le brevet de technicien supérieur agricole (BTSA) productions horticoles, au niveau bac+2, forme lui des chefs d’équipe, chefs de culture ou exploitants.