Quelles déductions d'impôt pouvez-vous faire ?

Les déductions sur le revenu imposable
Les déductions sur le revenu imposable
Frais d'accueil des personnes âgées, pensions alimentaires, épargne retraite, revenus fonciers... vous pouvez déduire de votre revenu des dépenses que vous ne soupçonnez pas toujours. Ainsi, pour la déclaration de revenus 2014....


Pensions alimentaires

Allouées en espèces ou en nature, elles sont déductibles si elles sont :

  • payées après une décision de justice ;
  • et versées à votre ex-conjoint, un de vos ascendants ou votre enfant majeur.


Le montant maximum déductible est de :

  • 3 386 € pour un ascendant sans ressources s'il vit avec vous ;
  • 5 698 € pour un enfant majeur ;
  • 11 396 € si votre enfant est chargé de famille.

Accueil des personnes âgées

Les frais sont déductibles si :


Le montant maximum des frais de logement et de nourriture déductibles est de 3 386 €.

  • vous accueillez une personne de plus de 75 ans chez vous, qui n'est pas un parent ;
  • si les revenus de cette personne n'excèdent pas le plafond de ressources fixé pour l’octroi de l’allocation de solidarité aux personnes âgées ou de l’allocation supplémentaire d’invalidité, soit 9 503,89 € (article D815-1 du code de la sécurité sociale) et 14 755,32 € si vous accueillez un couple.

Versements pour la retraite

Vos versements pour alimenter un PERP (plan d'épargne retraite populaire) et un contrat souscrit dans le cadre des régimes Préfon et assimilés (COREM, CRH...) sont déductibles du revenu net imposable dans la limite de 10% des revenus d'activité professionnelle, eux-mêmes plafonnés à 8 fois le plafond de la sécurité sociale (PASS) : 

- soit une déduction maximale de 29 098 € pour les versements 2013 ;

- ou une contribution spécifique correspondant à 10 % du PASS (soit 3 637 €)  qui a été instaurée afin de maintenir l'intérêt fiscal du produit.

Revenus fonciers

Si vous êtes propriétaire bailleur, vous pouvez déduire des charges réelles de vos revenus locatifs comme :

  • vos dépenses de réparations, d'entretien et d'amélioration ;
  • les frais de gérance ;
  • les primes d'assurances ;
  • les frais de procédures ;
  • les commissions et honoraires dans le cadre de la gestion ;
  • la rémunération des gardiens et concierges.

Vous bénéficiez également d'une déduction forfaitaire de 26 % ou 30 % si vous êtes propriétaire dans un immeuble urbain et que vous avez opté pour l'amortissement de ce logement.

A noter : si vous avez été contraint de déménager pour des raisons professionnelles et que vous louez la résidence principale que vous quittez, vous pouvez déduire 10 % des revenus de cette location au maximum pendant 3 ans (la 3e année de location incluse) jusqu'à l'acquisition d'une nouvelle résidence principale. Vous devez avoir mis en location votre ancienne résidence principale sans meuble, dans l'année qui suit le début de votre nouveau travail. Le locataire ne doit pas être un membre de votre famille. Votre nouvelle résidence principale doit être située à plus de 200 km de l'ancienne.

Retrouvez davantage d'informations sur les impôts fonciers dans notre rubrique dédiée.

Déduire ses intérêts d'emprunt

Vous êtes nu-propriétaire d'un immeuble. Un bailleur social (HLM, société d'économie mixte, union d'économie sociale) en détient l'usufruit. Voir notre fiche sur achat en viager.

Vous pouvez déduire de vos revenus fonciers vos intérêts d'emprunts pour l'achat, la conservation, la construction, la réparation ou l'amélioration du logement.

Déduire les frais de garde de ses enfants

Cette déduction d'impôts s'applique pour les jeunes enfants de moins de 6 ans gardés par une personne extérieure au domicile et/ou certifiée par un organisme agréé. De plus les parents doivent exercer tous les deux une activité professionnelle. Le plafond de ce crédit d'impôt est de 50 % dans la limite de 2 300 € par enfant à charge.

D’autres déductions possibles

Vous pouvez déduire vos déficits et une partie de la CSG.

Cet article a recueilli 2 avis. 100% des utilisateurs ont trouvé cet article "pratique".

Les catégories relatives à cet article : impôt sur le revenu