Devenir apiculteur

Devenir apiculteur
Devenir apiculteur
L’apiculteur élève des abeilles pour commercialiser les produits de la ruche, comme le miel, le pollen, la gelée royale, la cire...


Rôles de l'apiculteur

Elever et récolter
Les principales activités de l’apiculteur : soigner et entretenir les ruches, mais pas seulement :

  • il contrôle la production du miel des abeilles ;
  • surveille la ponte et la santé des insectes ;
  • augmente le nombre des ruches lorsqu’il faut accueillir un nouvel essaim ;
  • assure la survie et la reproduction d’une colonie.

Lors de la floraison, il suit de près les activités des abeilles.

Produire et commercialiser
Pour rentabiliser sa production, l’apiculteur peut choisir de vendre lui-même son miel :

  • il peut posséder une boutique dans sa propriété ;
  • et/ou participer à des foires ou des salons;
  • travailler avec les commerçants proches de chez lui...

Il peut aussi improviser des produits dérivés :

  • objets décoratifs;
  • bonbons ;
  • cire ;
  • bougies ;
  • hydromel...

Conditions de travail de l'apiculteur

Activité annexe
L’apiculteur n’exerce rarement que cette profession. C’est souvent un agriculteur ou un passionné. Pour se protéger, il doit toujours porter une tenue adaptée :

  • des habits clairs ;
  • un voile métallique ;
  • des gants.

Il doit aussi être équipé d’un matériel particulier. Les ruches nécessitent beaucoup de manipulation et de manutention.

Selon les saisons
Les travaux ne sont pas les mêmes durant les périodes de l’année. Pendant la transhumance (migration des abeilles d'une région florale à une autre), les tâches sont particulièrement conséquentes et l’apiculteur effectue de longues journées. La saison d’apiculture commence généralement à la fin du mois de février, ou au début du mois de mars, et se termine en automne. L’apiculteur est donc plus disponible l’hiver, où il peut construire de nouvelles ruches, préparer son matériel...

Combien gagne un apiculteur ?

Le salaire de l’apiculteur dépend de l’intensité de sa production. On considère que pour toucher le Smic, il doit posséder un cheptel de 400 ruches. Il peut augmenter cette rémunération en fonction de la commercialisation qu’il propose.

Formations pour devenir apiculteur

Il n’existe pas vraiment de formation académique pour devenir apiculteur. Mais des centres de formation professionnelle et de promotion agricole, agréés par le ministère de l’Agriculture, proposent 2 niveaux de formation apicole pour adultes :

  • le brevet professionnel agricole (BPA) ;
  • le brevet professionnel de responsable d’exploitation agricole (BPREA).

Qualités nécessaires pour devenir apiculteur

Aimer la nature
L’apiculteur est toujours dehors. Son activité dépend beaucoup de l’environnement et des conditions climatiques. Il connaît la botanique et a le sens de l’observation.

Etre de bonne condition physique
Les ruches que l’apiculteur doit transporter peuvent être lourdes. Si l’apiculteur passe la plupart de son temps dehors, il doit aussi être polyvalent. Entre l’élevage et la production, il peut effectuer de longues journées.

Etre méticuleux
L’hygiène des ruches est primordiale pour favoriser leur développement. L’apiculteur doit être organisé et attentif. Il doit d’ailleurs être également vigilant pour éviter les piqûres d’abeilles.