Devenir expert automobile

Devenir expert automobile
Devenir expert automobile
L’expert automobile est missionné pour se prononcer sur la responsabilité des conducteurs après un accident de la circulation.


Rôles de l'expert automobile

Constater les dommages
Lorsqu’il y a un accident de la route, l’expert automobile peut se rendre sur les lieux, interroger les victimes et les témoins. Il peut simplement examiner les constats à l’amiable. Ces démarches permettent aux compagnies d’assurances d’établir les responsabilités et d’évaluer le montant à rembourser, ou aux tribunaux de rechercher les causes.

Lutter contre la fraude
L’expert automobile peut encore être utile aux compagnies d’assurances qui suspectent une falsification de la part d’un assuré :

  • simulation d’accident ;
  • surévaluation d’un véhicule....

Arbitrer
L’expert automobile, peut être mandaté par :

  • un tribunal ;
  • une compagnie d’assurances ;
  • ou un particulier.

Il doit rendre un rapport dans lequel il détermine quelle est la partie responsable. Il a ainsi le dernier mot face au garagiste et au conducteur.

Conseiller
L’expert automobile indépendant accompagne aussi les particuliers qui achètent des voitures d’occasion. Il les conseille en vérifiant notamment l’état de la voiture et sa conformité.

Conditions de travail d'un expert automobile

Plusieurs environnements
L’expert automobile travaille en général pour une compagnie d’assurances, mais il peut également exercer sa profession dans un bureau d’experts. Il a ainsi le choix d’être soit salarié, soit indépendant.

Plusieurs clients
Nombreuses sont les personnes physiques ou morales qui peuvent faire appel à l'expert automobile :

  • l'administration judiciaire ;
  • les cabinets privés ;
  • les compagnies d’assurances ;
  • les particuliers...

Personne de terrain
Il doit être disponible de jour comme de nuit, et prêt à se déplacer. L’expert est appelé à tout moment pour se rendre sur les lieux d’un accident. Il doit aussi travailler dans l’urgence lorsqu’il a affaire à des clients pressés qui veulent obtenir la réparation de leur voiture rapidement.

Une constante mise à jour
L’expert automobile est entouré d’une documentation en tous genres. Afin de suivre au plus près l'actualité de l'automobile et connaître les spécificités de chaque véhicule, l'expert automobile doit consulter :

  • des magazines ;
  • des journaux ;
  • des livres spécialisés ;
  • des forums ;
  • des documents sur internet.

Combien gagne un expert automobile ?

L’expert automobile salarié, en début de carrière, touche environ 1 400 € bruts par mois. Indépendant, ses revenus sont plus aléatoires : il est payé à l’expertise. On estime qu’il gagne entre 1 200 et 3 500 € par mois.

Formations pour devenir expert automobile

Une seule voie
Depuis 1972, une seule formation est requise : le diplôme d'expert automobile. L’étudiant s’y présente généralement après :

  • un bac pro construction des carrosseries ;
  • un bac pro carrosserie, option réparation ;
  • un bac pro maintenance de véhicules automobiles, option voitures particulières.

Il peut ensuite poursuivre avec un niveau bac + 2 :

  • un BTS maintenance et après-vente automobile (AVA) ;
  • un BTS moteurs à combustion interne (MCI) ;
  • un BTS agro-équipement ;
  • un DUT génie mécanique et productique, option sciences et techniques de l'automobile ;
  • un diplôme d’ingénieur Estaca.

L’examen
Il comporte trois séries d’épreuves :

  • connaissances générales ;
  • savoirs techniques ;
  • connaissances professionnelles.

Après, l’étudiant doit effectuer 2 années de stage chez un expert automobile avant de pouvoir rentrer dans la vie professionnelle.

Qualités nécessaires pour devenir expert automobile

Une parfaite connaissance
La technique automobile et les voitures n’ont aucun secret pour l’expert automobile. Il doit connaître la valeur de chaque véhicule mais aussi la législation en matière :

  • d’assurances ;
  • de responsabilité ;
  • de Code de la route...

Un goût pour l’enquête
L’expert automobile s’appuie sur les textes mais aussi sur ce qu’il constate. Il doit accepter d’être réveillé en pleine nuit, de quitter une réunion importante... Et il doit avoir le sens du contact pour interroger les témoins ou des garagistes.

De la diplomatie
L’expert est mandaté pour rendre un verdict, qui va sans doute déplaire à l’une des 2 parties. Il doit donc :

  • utiliser des mots compréhensifs ;
  • s’appuyer sur des faits ;
  • et faire preuve de tact.

Contenu mis à jour le 05/06/2012