Devenir mangaka (auteur de bd)

Devenir mangaka
Devenir mangaka
Littéralement le manga est traduit par "image dérisoire" ou "dessin non abouti". Il fait fureur au Japon, mais aussi en France surtout depuis certaines adaptations télévisuelles. Le mangaka est celui qui dessine les mangas.


Rôles du mangaka

Avoir des idées
Les mangas se déclinent la plupart du temps en séries. C’est le mangaka qui :

  • choisit la trame de l’histoire ;
  • décide du dénouement ;
  • et crée des personnages originaux.

Il arrive aussi à des clients (maisons d’édition, magazines, journaux…) de passer des commandes auprès du mangaka : à lui de répondre par une proposition atypique.

Proposer son projet
La première tâche du mangaka consiste à proposer son idée originale à :

  • un manager ou un agent;
  • une maison d’édition ;
  • ou une société de presse.

Pour cela il envoie une ébauche graphique (un story-board). A ce stade, il existe 2 possibilités :

  • le projet est refusé, et le mangaka doit recommencer ;
  • le projet est accepté. Le mangaka peut avoir parfois besoin de le retravailler.

Effectuer le "Genko wo kaku"
Lorsque le manuscrit est accepté, commence alors le véritable travail de dessin : "Genko wo kaku". C’est une technique qui allie plume et encre noire. Les textes, quant à eux, s’écrivent au crayon à papier. Une fois le travail à l’encre achevé, le mangaka réalise les trames.

Conditions de travail du mangaka

Plusieurs statuts
Un mangaka peut être :

  • le scénariste d’une série ;
  • le dessinateur ;
  • ou le plus féquemment les 2 à la fois.

En solitaire
Généralement, il est indépendant et travaille chez lui ou en atelier avec d’autres dessinateurs. Un mangaka particulièrement convoité peut s’entourer d’assistants qui le déchargent des parties les plus fastidieuses de la création de la bande dessinée.

Productif
Ce métier est souvent long et difficile : le mangaka doit énormément travailler, et dans l’urgence lorsqu’il prépare une série. Pendant cette période, le mangaka ne fait que :

Combien gagne un mangaka ?

En France, le mangaka est rétribué à chaque mission. Son salaire est donc aléatoire selon le travail qu’il fournit, sa cadence et sa renommée. Si les débuts sont souvent difficiles, un mangaka peut aussi gagner beaucoup d’argent si ses histoires sont adaptées à la télévision ou au cinéma.

Formations pour devenir mangaka

En France
Beaucoup de mangakas sont des autodidactes. Ils sont inspirés de l’univers du manga, ont beaucoup lu et savent dessiner. Mais pour se perfectionner, le mangaka peut suivre des études d’art, dans une école comme les Beaux-Arts ou les Arts Décoratifs.

Une école privée spécialisée existe à Paris : l'Eurasiam propose un cursus Japanese art and Communication. Pour plus d'information, cliquez ici.

Au Japon
Il existe une formation particulièrement connue, spécialisée dans le manga et l’animation : "Animation Schools in Japan". Les établissements, disséminés partout sur le territoire, proposent des formations de 2 ans. Les professeurs sont des mangakas professionnels.

Qualités nécessaires pour devenir mangaka

Avoir de la technique
Le mangaka maîtrise le dessin et les manières d'utiliser le matériel. Il doit aussi :

  • s’approprier les techniques de mise en page propres au genre du manga ;
  • enchaîner les dialogues correctement ;
  • placer les bulles au bon endroit...

Avoir de l’imagination
Le mangaka doit avant tout être inventif afin de créer de bonnes histoires. Lorsqu’une série fonctionne, on peut demander au mangaka de la continuer même s’il n’en avait pas l’intention.

Etre efficace
Le manga est devenu un produit de consommation courante : il est vite lu et vite jeté. L’exercice de la profession nécessite la même contrainte, le mangaka doit s’organiser et travailler vite.

Contenu mis à jour le 07/06/2012