Devenir maréchal ferrant

Devenir maréchal ferrant
Devenir maréchal ferrant
L’équitation ne serait pas possible sans le maréchal-ferrant. C’est lui qui prend soin des sabots des chevaux, les ferre et s’occupe de leur parage.


Rôles du maréchal ferrant

Le ferrage
Le maréchal-ferrant doit tout d’abord approcher les chevaux, les calmer et les faire obéir : tâche plus ou moins facile selon l’endroit où il se trouve. Il est ensuite chargé de :

  • soigner les sabots des chevaux ;
  • retirer les anciens fers ;
  • poser de nouveaux fers.

La création
Les fers peuvent être transformés en usine, mais ils peuvent aussi être fabriqués par le maréchal-ferrant, sur place. Ensuite il transforme ce fer en semelle :

  • il l’ajuste sur le sabot ;
  • la cloue ;
  • ou la colle selon la physiologie du cheval et son activité.

La santé générale
Le maréchal-ferrant analyse les problèmes et les défauts du pied du cheval. Mais il veille également à l’équilibre plus général de celui-ci. Il peut notamment vérifier l’hygiène de la bouche et des dents du cheval, afin d’éviter les soucis de masticage, de déglutition et de digestion.

Conditions de travail du maréchal ferrant

Différents lieux
Le maréchal-ferrant se déplace en camionnette, avec tout son matériel :

  • outils ;
  • résines ;
  • forge à gaz ;
  • enclume ;
  • seaux ;
  • licols ;
  • tabliers.

Il se rend ainsi chez chaque client : des clubs hippiques aux centres équestres, en passant par les propriétaires privés, les cirques...

A son compte
Le maréchal-ferrant peut être salarié, dans une forge importante, mais il est majoritairement artisan indépendant.

A l’extérieur
Les journées de travail peuvent être plus ou moins longues, surtout que la demande est de plus en plus forte. Il travaille aussi dehors, quelles que soient les conditions climatiques, été comme hiver.

Combien gagne un maréchal ferrant ?

La consultation du maréchal-ferrant coûte en moyenne 80 €. Selon le nombre de clients qu’il a et le type de ferrure qu’il exécute, un artisan peut toucher entre 1 200 et 3 000 € par mois.

Formations pour devenir maréchal ferrant

Plusieurs diplômes, préparés généralement après la 3e, et en apprentissage, permettent de s’installer maréchal-ferrant.

  • le CAPA maréchalerie ;
  • le CAPA soigneur d’équidés ;
  • le bac pro conduite et gestion de l'entreprise hippique ;
  • le BEPA option activités hippiques, spécialité Maréchal-ferrant.

Qualités nécessaires pour devenir maréchal ferrant

Bonne condition physique
Le métier est éprouvant, le maréchal-ferrant oppose sa force à celle du cheval. Il est très souvent courbé, ce qui peut notamment entraîner un mal de dos.

Sens du contact
Le maréchal-ferrant travaille dans une atmosphère particulière, plutôt joviale. Il lui faut être communicatif avec ses clients. Mais il doit aussi :

  • être à l’aise avec les chevaux ;
  • les mettre en confiance ;
  • connaître leurs réactions...

Minutie
La santé du cheval dépend beaucoup du maréchal ferrant. Il connaît parfaitement l’anatomie du pied et de la bouche de l’animal, mais aussi les techniques de forge et les premiers soins nécessaires à apporter. Il a besoin de force et d’habileté pour amadouer le cheval.

Contenu mis à jour le 05/06/2012