Devenir masseur-kinésithérapeute

Devenir masseur-kinésithérapeute
Devenir masseur-kinésithérapeute
Le masseur-kinésithérapeute, souvent appelé "kiné", est le spécialiste de la rééducation motrice et fonctionnelle.


Rôles du masseur kinésithérapeute

Avec prescription
Le masseur-kinésithérapeute agit sur prescription médicale pour aider les personnes atteintes :

  • de paralysies ;
  • de troubles neurologiques ;
  • accidentées de la route ;
  • du travail ;
  • ou du sport.

Il suit le diagnostic du médecin et/ou le compte-rendu des radiographies. Le masseur-kinésithérapeute décide donc ensuite du traitement : souvent des massages, ou des exercices et mouvements pratiqués par le patient sous son contrôle.

Sans prescription
Le masseur-kinésithérapeute intervient aussi, et de plus en plus, sans prescription médicale. Ses compétences se sont étendues au domaine du bien-être :

  • remise en forme ;
  • relaxation ;
  • massages ;
  • drainage lymphatique...

Il aide aussi les enfants ou les adultes souffrant d’affections respiratoires, circulatoires ou rhumatismales à retrouver une fonction motrice normale.

Conditions de travail du masseur-kinésithérapeute

De moins en moins libéral
Le masseur-kinésithérapeute peut travailler en libéral, seul ou avec des associés dans un cabinet privé. Il peut aussi exercer :

  • dans des hôpitaux ;
  • centres de rééducation fonctionnelle ;
  • ou établissements thermaux.

Il travaille en tout cas toujours en étroite collaboration avec les médecins, les radiologues et toute l’équipe soignante pour coordonner les soins.

Divers champs d'action
Le masseur-kinésithérapeute rééduque des patients qui souffrent de traumatismes divers, mais il intervient aussi dans le domaine sportif (remise en forme, relaxation, massages) et en thalassothérapie (balnéothérapie, hydrothérapie...).

Beaucoup de matériel
Le masseur-kinésithérapeute réalise des soins de réadaptation ou de rééducation, de façon manuelle ou instrumentale. Il utilise notamment :

  • des ballons ;
  • des haltères ;
  • des poulies ;
  • parfois de l'argile ;
  • des infrarouges ;
  • des crèmes et onguents ;
  • des sources de chaleur ou de froid...

Le masseur-kinésithérapeute a également parfois recours à l'hydrothérapie.

Combien gagne un masseur-kinésithérapeute ?

Le masseur-kinésithérapeute débutant touche en moyenne 2 000 € nets par mois dans le secteur privé. Dans le public, il commence à environ 1 300 € nets à l’hôpital, et 1 500 € en centre de rééducation.

Formation pour devenir masseur-kinésithérapeute

Le diplôme d’Etat
Il est obligatoire pour exercer le métier de masseur-kinésithérapeute. Il est accessible après le bac, proposé par 36 instituts de formation.

L’admission
Le concours d’accès est très sélectif, limité par un numerus clausus. Une prépa d’un an est donc vivement conseillée, voire obligatoire dans certains instituts.

La formation
Elle dure 3 ans et allie heures de cours, travaux pratiques et stages.

Les enseignements dispensés concernent entre autres :

  • l'anatomie ;
  • la morphologie ,
  • la physiologie humaine ;
  • la pathologie ;
  • la psycho-sociologie...

Qualités nécessaires pour devenir masseur-kinésithérapeute

Délicatesse
Le masseur-kinésithérapeute palpe et remodèle les muscles. Il masse avec douceur ou intensité suivant les besoins. Mais il se doit de faire preuve de :

  • dextérité ;
  • vigilance ;
  • et d’attention.

Etre de bons conseils
Il livre aussi des recommandations à ses patients sur les postures à adopter ou des méthodes d’auto-rééducation.

Contenu mis à jour le 07/06/2012