Devenir puéricultrice

Devenir puéricultrice
Devenir puéricultrice
Il ne faut pas la confondre avec l’éducatrice de jeunes enfants ou l’assistante maternelle : la puéricultrice est avant tout une infirmière, ou une sage-femme, spécialisée dans le développement des jeunes enfants.


Rôles de la puéricultrice

Soigner et surveiller les enfants :
La puéricultrice veille au bien-être quotidien des enfants. Elle doit aussi :

  • délivrer les soins infirmiers ;
  • assister le médecin ;
  • détecter des anomalies éventuelles ;
  • et prévenir les services compétents, en cas de maltraitance par exemple.

Informer les parents :
Elle est aussi chargée de donner des conseils, notamment sur l'alimentation des enfants, ou de rassurer les parents sur la santé des enfants.

Encadrer une équipe :
Dans une crèche ou une halte-garderie, la puéricultrice s'occupe des enfants, mais pas seulement. Elle doit également gérer :

  •  les éducatrices de jeunes enfants ;
  • les auxiliaires de puériculture ;
  • et les assistantes maternelles.

Conditions de travail de la puéricultrice

Surtout à l'hôpital :
Plus de la moitié des puéricultrices sont employées par les services hospitaliers (pédiatrie, néonatalogie...) et les maternités.
En collaboration avec le pédiatre et la sage-femme, la puéricultrice est chargée de :

  • veiller sur les nouveaux-nés ;
  • réaliser le premier examen des bébés ;
  • effectuer les pansements et les perfusions ;
  • distribuer les médicaments ;
  • et suivre les traitements.


En PMI ou en crèche :
Dans ces structures, la puéricultrice joue un rôle de prévention, de protection et d'éducation auprès des familles.
La puéricultrice travaille toujours :

  • au sein d'une équipe de personnels soignants ;
  • d'éducateurs de jeunes enfants ;
  • ou de travailleurs sociaux.

Combien gagne une puéricultrice ?

Le salaire de la puéricultrice varie selon :

  • le secteur d'activité ;
  • la convention collective ;
  • l'ancienneté ;
  • et la fonction exercée.

Dans la Fonction publique hospitalière, elle est fonctionnaire de catégorie A. En moyenne, elle gagne 1 500 € bruts par mois en début de carrière, et 2 500 € en fin de carrière.

Formation pour devenir puéricultrice

Le diplôme d'Etat de puéricultrice :
Pour préparer ce diplôme obligatoire, il faut être titulaire du diplôme d'Etat d'infirmière ou de sage-femme, et réussir le concours d'admission dans une école de puériculture.

Des études courtes mais intensives :
Les études pour devenir puéricultrice durent 1 an après l'admission dans l'école de spécialisation. Elles proposent :

  • des enseignements théoriques ;
  • des travaux dirigés ;
  • et des stages.

Il existe une trentaine d'écoles de puéricultrice agréées par le ministère de la Santé.

Qualités nécessaires pour devenir puéricultrice

Etre bienveillante :
La puéricultrice se doit d'être dotée d'un sens de l'observation inné. Il lui faut également être ouverte au dialogue et savoir employer les termes appropriés. Les familles qu'elle rencontre peuvent être en difficulté financière ou psychologique par exemple.

Etre dans de bonnes conditions physiques :
Amenée à rendre visite aux enfants à leur domicile, la puéricultrice est souvent en déplacement.
De plus, à l'hôpital, ses horaires sont souvent contraignants. Elle peut être appelée à effectuer des astreintes de nuit et le week-end.

Contenu mis à jour le 30/05/2012