Différence entre retraite à taux plein et retraite pleine

Retraite à taux plein et retraite pleine
Retraite à taux plein et retraite pleine
Que signifient "retraite à taux plein" et "retraite pleine" ? Comment savoir ce que vous percevrez à l'âge de la retraite ? Toucher une retraite est-il une question d'âge, de trimestres ou de cotisations ? Voici une explication de la différence entre retraite à taux plein et retraite pleine.


Qu'est-ce qu'une retraite à taux plein ?

Vous percevez une retraite à taux plein lorsque vous remplissez une de ces conditions :

  • vous avez atteint l'âge du taux plein : cet âge varie selon votre année de naissance ;
  • vous avez cotisé un nombre suffisant de trimestres ;
  • vous êtes dans une situation particulière qui justifie une retraite anticipée : handicap, critères de pénibilité au travail...

L'âge du taux plein varie selon votre année de naissance :

  •  avant 1952, il est de 65 ans ;
  • de 1953 à 1954, il est de 66 ans ;
  • à partir de 1954, il est de 67 ans.

Combien de trimestres doit-on cotiser pour toucher une retraite à taux plein ?

Si vous avez travaillé un certain nombre de trimestres, vous pouvez percevoir une retraite à taux plein dès l'âge légal de la retraite.

Pour un fonctionnaire, ce nombre de trimestres se situe entre 160 et 172, soit entre 40 et 43 ans selon son année de naissance.

Lorsque vous avez une retraite à taux plein, votre pension équivaut à 50 % du salaire de vos vingt-cinq meilleures années.

Qu'est-ce qu'une retraite pleine ?

Une retraite pleine, c'est lorsque vous avez droit à une retraite à taux plein et que vous avez suffisamment cotisé pour avoir droit aux 50 % de votre salaire sur vos vingt-cinq meilleures années.

Vous pouvez avoir atteint l'âge de la retraite à taux plein mais ne pas avoir travaillé assez pour percevoir une retraite pleine.

Dans ce cas, votre pension est calculée au prorata. Si vous n'avez cotisé que 60 % des trimestres nécessaires, vous ne toucherez que 60 % des 50 % du salaire de vos vingt-cinq meilleures années.

Qui vous paie votre retraite ?

La sécurité sociale vous paie votre pension de retraite de base. En plus du régime général, vous devez cotiser à un fonds complémentaire différent selon votre profil.

  • si vous êtes salarié(e) ou cadre, c'est l'AGIRC-ARRCO ;
  • si vous êtes fonctionnaire, c'est un autre fonds, par exemple Prefon retraite ;
  • si vous êtes indépendant, vous cotiserez au RSI, Régime social des indépendants.

La complémentaire retraite complétera votre pension de base.

Les professionnels à votre service :

  • la sécurité sociale
  • les fonds de retraite complémentaire
  • les gestionnaires de patrimoine
  • les notaires
  • les avocats