Distinguer les isolants naturels

La laine de bois
La laine de bois
Concernant votre isolation thermique et phonique, vous pouvez hésiter entre un isolant minéral, végétal ou d’origine animale. Cet article vous donne des éléments pour faire votre choix.


Trois types d’isolants naturels

Aujourd’hui, en France, vous avez la possibilité de choisir entre trois familles d’isolants :

  • les isolants minéraux ;
  • les isolants de type végétal ;
  • les isolants de type animal.

Isolant minéral

Il est utilisé depuis des dizaines d’années et a fait ses preuves. Il protège vraiment bien du froid mais moins du chaud. 

Qu'il s'agisse de la laine de verre ou de la laine de roche, l’isolation thermique et phonique est excellente dans les deux cas.
Les laines de verre ou de roche peuvent prendre différentes formes. Vous avez le choix entre des rouleaux, des panneaux à dérouler, des panneaux plus ou moins rigides, des coquilles ou des flocons.
L’inconvénient principal est le risque sanitaire, plus particulièrement le risque cancérigène. Cependant, il n’y a pas encore de preuves concrètes à propos de ce sujet.

Isolant végétal

L’isolant végétal (le coton, le liège, le chanvre, le lin, la ouate de cellulose ou encore la laine de bois) est un très bon isolant thermique et phonique. Il est aussi performant pour le froid que pour le chaud.

L’avantage de ce type d’isolant est sa longévité car c’est un des produits les plus légers en isolation, en moyenne entre 3 et 3,5 kilogrammes au mètre carré. De ce fait, le produit ne se tasse pas et a une durée de vie beaucoup plus longue que les autres isolants.

Isolant d’origine animale

L’isolant d’origine animal (comme les plumes de volaille et la laine de mouton) est un très bon produit que ce soit au niveau thermique qu’au niveau phonique.
Le seul inconvénient est le coût. En effet, ce type d’isolant est un peu plus cher mais est très performant et fait ses preuves au quotidien.