Droit de grève : ce que vous devez savoir

Lorsque vous être en grève, votre contrat de travail est suspendu temporairement
Lorsque vous être en grève, votre contrat de travail est suspendu temporairement
Tout salarié a le droit de cesser son travail pour défendre des réclamations professionnelles. L'exercice du droit de grève ne peut pas entraîner de sanctions ni de licenciement s'il est réalisé en accord avec la loi. Cependant, vous pouvez souffrir d'une diminution de salaire.


Que pouvez-vous revendiquer ?

Vous pouvez entamer une grève pour faire valoir des revendications professionnelles, qui concernent :

  • votre rémunération (salaires, primes...) ;
  • vos conditions de travail (bruit, exposition à des produits nocifs, chaleur...) ;
  • votre temps de travail.


Vous pouvez également protester contre les stratégies de l'entreprise, ou des licenciements économiques.

Pour recevoir plus d'informations, contactez :

  • le représentant du personnel ;
  • une organisation syndicale.

Combien de personnes faut-il pour déclencher une grève ?

Pour être légale, la grève doit être collective : vous ne pouvez pas cesser le travail tout seul si vous ne vous associez pas à un mot d'ordre syndical. La grève implique en effet une volonté commune d'arrêter le travail. Par contre, vous pouvez vous déclarer gréviste même si la majorité des salariés décide de continuer à travailler.

Qu’avez-vous le droit de faire ?

Vous devez cesser totalement de travailler. Vous ne pouvez pas ralentir votre rythme, ni effectuer seulement une partie de votre travail. La grève est considérée comme légale uniquement si elle se traduit par un arrêt total. Sinon, votre employeur peut vous sanctionner.

Quelles sont les conséquences de la grève sur votre contrat et votre rémunération ?

La grève suspend temporairement votre contrat de travail, ce qui implique notamment que :

  • votre employeur ne peut pas vous licencier ;
  • vous ne pouvez pas recevoir votre salaire pendant que vous êtes en grève.


Votre employeur peut déduire de votre salaire la part qui correspond à la durée de la grève. Il peut aussi diminuer ou supprimer les primes liées à votre présence dans l'entreprise.

Quelles sont vos obligations ?

Si vous faites la grève, vous devez respecter le travail des non-grévistes. En effet, le délit d'entrave est une cause de licenciement.

Vous pouvez recevoir une condamnation pénale si vous commettez des détériorations ou des actes de violence pendant une grève. De plus, l'employeur et les non-grévistes peuvent demander réparation devant les tribunaux.

Contenu mis à jour le 27/06/2012