> NOS SERVICES PRATIQUES
 
 

Ecogestes à appliquer au bureau

Par : Patrice Zana - Dernière modification : 11 février 2014 - fiche pratique
A+ A- |
  • Imprimer cet article
  • |
  • Envoyer à un ami
  • |
Mots clés : |

Pour compléter votre lecture :

  • Tous nos articles sur les écogestes
Les écogestes à appliquer au bureau

Les écogestes à appliquer au bureau

Il n'y a pas qu'à la maison que l'on peut réduire son impact sur l'environnement ! Au bureau, chaque jour, des écogestes concrets peuvent participer à la préservation de la nature et permettre de mieux vivre avec ses collègues.


J’évite le gaspillage de papier

Le papier constitue 80 % des déchets produits par une administration. Pour ne pas participer à la destruction des plus vieilles forêts du monde, il faut apprendre à réduire votre consommation de papier.

Utilisez les feuilles recto verso dès que vous le pouvez, et encouragez vos collègues à faire de même. Triez régulièrement vos documents papier et transmettez-les au service en charge du recyclage. Outre le papier, les cartouches d'imprimantes se recyclent. N'hésitez-pas à imprimer en mode économique et à ne lancer une impression que si elle est obligatoire.

J’économise l’énergie

Le lieu de travail est très consommateur d'énergie. Avec 180 kilowatts heure par m2 (kWh/m2) pour le chauffage et 110 kWh/m2 pour l'électricité en moyenne, la consommation énergétique des bureaux fait partie des plus importantes qui soit. Eteindre son ordinateur, plutôt que de le mettre en veille (y compris l'écran), évite souvent un gâchis d'énergie inutile.

Cette règle est valable pour l'ensemble des outils électroniques du bureau, et s'applique aussi aux luminaires. Rien ne sert de laisser une salle vide, éclairée. Si une pièce vous paraît trop chauffée, n'hésitez pas à réduire la température intérieure et inversement pour la climatisation. Les économies de chauffage sont autant d'émissions de gaz à effet de serre évitées pour tous.

Je limite les modes de transports polluants

Grâce aux transports en commun, les émissions individuelles de gaz à effet de serre peuvent-être largement réduites. Pour le même trajet, selon qu'il soit fait en voiture ou en transport collectif, les émissions sont divisées par quatre. Privilégiez dès que possible, l'utilisation du métro ou du bus. Si un de vos collègues habite près de chez vous, pourquoi ne pas mutualiser vos trajets en voiture ? Grâce à ce mode de transport appelé « covoiturage », vous rentabiliserez l'utilisation de l'automobile et partagerez les frais.

Bon pour l'environnement, puisque non émetteur de gaz à effet de serre, le vélo et la marche à pied restent les modes de transport les plus doux.

Dans certains cas urgents, faire appel à un coursier est une obligation. Certaines sociétés proposent désormais des livraisons rapides et non polluantes à vélo ou en scooter électrique. Faites appel à elles !

Une fois votre téléphone portable rechargé, débranchez-le. Même pleine, la batterie continue de s'alimenter et utilise de l'électricité malgré tout.


Calculez le mode de transport le moins énergivore, grâce à la calculette des éco-déplacements disponibles sur le site de l'Ademe.


Rencontrez d'autres adeptes du covoiturage sur le site Voiture and co.


Faites appel à un livreur vert. :


"Le Coursier Ecolo", livreur en scooter électrique


Colizen, livreur par camions éléctriques de colis


 

Qui sommes nous ?

La mission de Pratique.fr : vous offrir un très large choix de fiches pratiques et d'articles destinés à répondre aux questions que vous pouvez vous poser dans votre vie quotidienne.

En savoir plus

Accès au contenu

En savoir plus sur pratique.fr