Entretenir un bonsaï

Entretien des bonsaïs
Entretien des bonsaïs
Entretenir un bonsaï demande beaucoup de patience et l'on ne s'improvise pas bonsaïka. Le bonzaï est considéré par beaucoup comme une œuvre d'art. Voici ce que vous devez savoir si vous souhaitez prendre soin de ces arbres miniaturisés.


Rôle primordial des racines de bonsaï

Les racines permettent tout d'abord à l'arbre de rester dans le substrat.
Elles ont également un rôle de réserve pour les éléments nutritifs. Elles les emmagasinent pendant la période de repos et les diffusent pendant la période de croissance.

Rempoter régulièrement un bonsaï permet d'éviter que les racines n'étouffent. En effet, ainsi, elles poussent et prennent de plus en plus de place dans le pot.

Les racines en bonne santé sont de couleur claire.

Il est conseillé d'apporter de l'engrais à vos bonsaïs au printemps et à l'automne.

Arrosage régulier et délicat de son bonsaï

Le substrat doit toujours être relativement humide. Comme la plupart des plantes, il vaut mieux arroser lorsque les températures sont basses, le matin ou le soir.

Certains recommandent un arrosage en pluie fine jusqu'à ce que l'eau ressorte du pot, d'autres plongent les bonsaïs dans des "bains". Adaptez l'arrosage en fonction de votre bonsaï.

Les bonsaïs sont très sensibles. Ils réagiront immédiatement si vous les arroser trop ou pas suffisamment.

L'eau doit être tempérée. Ni trop chaude, ni trop froide.

Il est également souhaitable de vaporiser régulièrement les feuilles avec de l'eau, notamment pour les bonsaïs d'intérieur (où l'air est plus sec).

Consultez l'article variétés de bonsaïs pour en savoir plus.

Rempoter son bonsaï

Les jeunes arbres doivent être rempotés tous les ans. Pour les plus vieux, un rempotage tous les 3-4 ans est suffisant.

Le rempotage s'effectue pendant la période de repos c'est-à-dire à la fin de l'hiver/début du printemps ou bien à la fin de l'été/début de l'automne. Rempotez à la fin du printemps pour les espèces tropicales.
Attention : ne rempotez jamais un bonsaï au début de l'hiver, vous risqueriez de l'affaiblir.

  1. Vous devez attendre que le substrat soit bien sec.
  2. Séparez les racines du substrat. Coupez environ 1/3 de la longueur de chaque racine.
  3. Placez le bonsaï dans le pot en prenant bien soin de ne pas laisser d'air sous les racines.
  4. Plongez le bonsaï dans l'eau quelques minutes.
  5. Vaporisez le feuillage tous les jours pendant une bonne semaine.

Maladies du bonsaï

Le bonsaï est sujet à de nombreuses maladies dont le mildiou, l'oïdium et la rouille.

Il est également victime des parasites comme les araignées rouges, les chenilles, les cochenilles et les pucerons.

Vous vous apercevrez bien vite que votre bonsaï est malade mais voici une liste des symptômes les plus courants et leurs origines :

  • perte des feuilles en abondance : due à un arrosage inadapté, un changement d'environnement trop radical, une maladie ou une attaque de parasites ;
  • jaunissement des feuilles : due à un arrosage excessif, un manque de lumière ou une chlorose ;
  • bout des feuilles devenant noir : du à un arrosage excessif qui font pourrir les racines ;
  • dessèchement brutal des branches ;
  • etc.


Bien souvent, la meilleure solution si votre bonsaï est malade est de l'isoler (pour ne pas qu'il contamine les autres plantes) et d'arrêter toute fertilisation. Vérifiez l'état des racines (ni sèches ni pourrissantes). Nettoyez bien vos outils et arrosez avec prudence.