Connaître les étapes de la renégociation de prêt

Renégocier un prêt
Renégocier un prêt
Une baisse des taux d'intérêt peut être un moment opportun pour renégocier un prêt. Cette opération consiste à revoir les conditions financières d'un emprunt en cours. Voici tout ce qu'il faut savoir sur la procédure de renégociation de prêt.


Définition de la renégociation de prêt

Renégocier un prêt consiste à faire baisser les mensualités d'un emprunt ou sa durée en profitant d'une période de baisse du taux d'intérêt pratiqué sur le marché. Concrètement, la renégociation de prêt consiste à obtenir des conditions financières plus avantageuses pour son prêt auprès de sa banque, ou à faire racheter son crédit par un autre établissement bancaire si la renégociation de prêt n'a pas abouti auprès de l'établissement prêteur.

Quand faut-il renégocier un prêt ?

La renégociation de prêt nécessite qu'il existe une différence entre le taux d'intérêt appliqué à un prêt en cours et celui pratiqué à l'heure actuelle sur le marché. Les professionnels du financement conseillent de renégocier un prêt lorsque le différentiel de taux d'intérêt est en moyenne d'1 point.Les facteurs permettant à un emprunteur de renégocier son prêt à des conditions avantageuses sont donc les suivants :

  • écart de taux d'au moins 1 point ;
  • le montant des intérêts restant à payer est élevé ;
  • le montant du capital restant dû est important.

À qui s'adresser pour renégocier un prêt ?

La renégociation de prêt s'effectue auprès de l'établissement qui a accordé le prêt concerné.

Il convient donc de :

  • prendre rendez-vous avec sa banque ;
  • faire le tour des autres établissements bancaires pour obtenir des offres de rachat de crédit qui permettront d'avoir des arguments face à votre banquier ;
  • constituer un dossier comportant le tableau d'amortissement du prêt en cours, les offres des autres établissements ;
  • se rendre au rendez-vous et demander une baisse du taux d'intérêt appliqué au prêt en s'appuyant sur les offres des autres établissements prêteurs. La baisse du taux d'intérêt appliqué au crédit en cours permet de revoir le tableau d'amortissement en modifiant à la baisse soit les mensualités, soit la durée de l'emprunt.

Si banquier et emprunteur se mettent d'accord sur les nouvelles conditions financières du prêt, un avenant au contrat de prêt sera rédigé par l'établissement prêteur et signé par les deux parties.Si l'établissement prêteur refuse de renégocier le prêt, il peut alors être opportun de faire jouer la concurrence pour éventuellement obtenir un rachat de crédit.

Les professionnels à votre service :

  • Établissements bancaires
  • Courtiers
  • Agences immobilières