Advertisement
 

L'euro et les différents moyens de paiement

Par : Philippe Colin - Dernière modification : 21 mai 2013 - fiche pratique
A+ A- |
  • Imprimer cet article
  • |
  • Envoyer à un ami
Mots clés : | |

Pouvait-on payer en France en euros dès le 1er janvier 1999 ?

Il n'était pas possible de payer en espèces, mais il était possible de régler ses achats en euros à l'aide de sa carte bancaire ou d'un carnet de chèques libellé en euros.
Mais attention, pour payer en euros il fallait que le professionnel (commerçant ou service public) accepte un tel paiement, et il n'était absolument pas obligé de le faire. En effet, pour qu'un paiement en euros se fasse par carte bancaire, encore fallait-il que le terminal utilisé par le commerçant soit adapté et puisse, notamment, imprimer les facturettes dans les 2 monnaies.
A cette date, les entreprises comme EDF, GDF, France Télécom ont décidé d'accepter les paiements en euros. Il était également possible de régler ses impôts en euros (voir la question "A partir de quand a-t-on pu payer ses impôts en euros ?"). Les organismes sociaux ont été prêts à accepter les paiements en euros dès le 1er janvier 1999, ainsi que la plupart des services publics.

Fallait-il un nouveau chéquier et une nouvelle carte bancaire ?

Ceux qui souhaitaient payer en euros dès le 1er janvier 1999 pouvaient le faire simplement avec leur carte bancaire d'alors. Mais ils devaient, pour payer par chèque, être titulaires d'un carnet de chèques en euros. Il fallait demander à sa banque un tel carnet et il n'était pas nécessairement gratuit.
En tout état de cause : payer en euros ne changeait rien à son compte en francs. Il était débité, ou crédité, des chèques ou virements en euros convertis automatiquement en francs. A partir d'un même compte bancaire, il était possible d'effectuer des opérations en francs et en euros. Il était recommandé aux banques de ne pas facturer la conversion des opérations.

Ceux qui le souhaitaient pouvaient, bien évidemment, ouvrir un compte en euros en fermant, ou en conservant leur compte en francs. Mais il fallait faire attention à la gestion.

L'euro a-t-il modifié les mensualités des prêts ?

La conversion en euros d'un prêt a changé seulement le montant des mensualités, mais le coût réel de ces mensualités est resté le même. Les banques ont adressé à leurs clients un courrier précisant le montant des nouveaux versements en euros (intérêt, amortissement...) correspondant au montant en francs selon la parité fixée et confirmant le maintien du taux (lorsqu'il s'agit d'un taux fixe).

Peut-on payer en euros à l'étranger ?

A ce jour, les 21 pays qui appartiennent à la zone euro acceptent le paiement en euro. Il s'agit de l'Allemagne, l'Autriche, la Belgique, l'Espagne, la Finlande, la France (y compris Nouvelle-Calédonie, Polynésie française et Wallis-et-Futuna), l'Irlande, Italie (y compris Campione), le Luxembourg, les Pays-Bas (y compris Aruba, et les Antilles néerlandaises), le Portugal, la Grèce, la Slovénie, Chypre, Malte, le Vatican, Saint-Marin, Monaco, Andorre, la Slovaquie et l'Estonie.
Bien que ne faisant pas partie de la zone euro, la Suisse étant entourée de pays y appartenant, accepte souvent les réglements en euro. En Angleterre, il n'est pas possible de payer en euro, le paiement s'effectue en livres. C'est également le cas en Suède et au Danemark.

Bon à savoir : le SEPA (Single Euro Payments Area, Espace de paiement unique en euro) est un projet européen qui s'inscrit dans le droit fil de la monnaie unique. Lancé en 2002, le prélèvement SEPA sera introduit en France au 1er novembre 2011, son objectif est de transformer progressivement les modes de paiement nationaux (carte, prélèvement, virement) en un mode unique. L'espace SEPA couvre les 27 Etats membres de l'Union européenne ainsi que la Norvège, l'Islande, le Liechtenstein et la Suisse.

Quels sont les avantages de l'euro à l'étranger ?

Pour des achats réalisés dans l'Union économique et monétaire, l'euro permet de ne plus payer de frais de change. En effet, il n'est plus nécessaire, par exemple, de changer des francs en deutschmark allemands, les 2 pays ayant la même monnaie. C'est ainsi moins coûteux de voyager au sein de pays de la zone euro. Avoir la même monnaie permet également de comparer plus facilement les prix sans avoir de conversion (francs/deutschmark par exemple) à faire.

Comment convertir des euros en d’autres devises ?

Pour trouver un convertisseur euro en autres monnaies, nous vous conseillons de vous rendre sur le site : Finance de Yahoo.
Sur ce site vous pourrez trouver un convertisseur d'euros dans les principales devises dollars, livres, yens, francs suisses...
Un convertisseur d'euro permet de convertir rapidement l'euro avec d'autres monnaies dont la parité n'est pas fixe avec l'euro. Les données des convertisseurs d'euro sont très régulièrement mises à jour pour tenir compte des variations de change.

A noter : il faudra toujours tenir compte du taux de la TVA qui n'est toujours pas harmonisé entre les différents Etats.

Un paiement par carte bancaire internationale pourra être débité plus vite sur votre compte bancaire. Renseignez-vous auprès de votre banque.
Pour des achats dans les pays de l'Union européenne n'appartenant pas à la zone euro (Suède, Royaume-Uni, Danemark), comme dans les autres pays du monde, l'introduction de l'euro ne change pas grand chose. Les transactions s'effectuent dans la monnaie nationale du pays en question et supportent donc les frais liés au change.

Quels sont les avantages et les inconvénients si l'on contracte un prêt auprès d'un organisme financier d'un pays de la zone euro ?

Il est plus facile de comparer les contrats de crédit proposés sur les différents marchés. Mais attention, la législation qui s'applique à tel prêt est celle du pays d'origine de l'établissement financier. Il faut donc être vigilant sur les protections proposées aux emprunteurs car peu de pays offrent une protection similaire à la nôtre.

Jusqu'à quand peut-on utiliser des timbres en francs ?

Les timbres à validité permanente sont toujours valables. Le premier timbre poste affiché en francs et euros est sorti très tôt dans l'année 1999, et le dernier timbre poste en francs est sorti en juillet 1999. Attention, si les timbres en francs ont le même pouvoir d'affranchissement, il convient cependant de convertir leur valeur faciale en euro et évidemment d'ajouter le complément nécessaire jusqu'à atteinte du montant en euro auquel vous souhaitez arriver.

A noter : les timbres poste émis par les autres pays de la zone euro ne peuvent pas être utilisés pour affranchir du courrier déposé en France.

 

Qui sommes nous ?

La mission de Pratique.fr : vous offrir un très large choix de fiches pratiques et d'articles destinés à répondre aux questions que vous pouvez vous poser dans votre vie quotidienne.

En savoir plus

Accès au contenu

En savoir plus sur pratique.fr