Pour éviter le cancer de la peau et l'asthme, portez la barbe

Article mis à jour le 
Longtemps délaissée et dépréciée, la barbe fait depuis quelques années – souvenez-vous de l'effet Chabal – son grand retour chez la gente masculine. Mais au-delà de la dimension purement esthétique, la porter permettrait notamment de se protéger efficacement des rayons du soleil, du froid ou encore des infections.


Une barbe pour lutter contre le vieillissement prématuré de la peau

À l'instar de l'épilation féminine, depuis longtemps adoptée par nombre de ces dames, la chasse aux poils est de plus en plus courante chez les hommes. Pourtant, ne cessent de répéter certains dermatologues, on oublie souvent que ces derniers sont en réalité indispensables pour se prémunir de certaines pathologies. Ainsi, contre l'asthme, le cancer de la peau ou encore le vieillissement prématuré, rien ne vaudrait une importante pilosité faciale, expliquent une équipe de chercheurs australiens de l'Université du Queensland.

Parmi les bienfaits occasionnés par une telle pratique, indiquent ces dermatologues dans une étude publiée dans le journal Radiation Protection Dosimetry et rapportée par le Daily Mail : une excellente protection contre les rayons UV. L'intérêt d'une barbe épaisse étant de laisser passer suffisamment le soleil pour que la synthèse de la vitamine D puisse s'effectuer correctement dans l'organisme tout en protégeant des cancers cutanés, du vieillissement de la peau et même des cataractes.

La barbe, aussi efficace qu'une crème solaire ?

         

Pour mener à bien leur enquête, les chercheurs se sont servis d'un dosimètre de radiation, capable de mesurer les radiations ultraviolettes passant à travers la barbe. Résultat : ils ont découvert que les poils faisaient office de rempart en bloquant 90 % à 95 % des rayons UV. À l'image des crèmes solaires comportant un indice de protection solaire plus ou moins élevé (SPF), plus la barbe est dense, plus l'indice augmente, détaille Nick Lowe, l'un des auteurs de l'étude.

Chose étonnante par ailleurs : à l'inverse des femmes, la barbe permettrait de conserver une peau bien hydratée à la suite d'une exposition au soleil, ce qui aurait pour effet de protéger du vieillissement prématuré. En outre, les barbes les plus longues et les plus épaisses seraient les plus bénéfiques car elles offrent une meilleure protection au niveau du cou et du menton, zones qui sont connues pour être particulièrement sensibles aux surfaces réfléchissantes comme le sable ou l'eau. Enfin, mention spéciale pour les barbes touffues et bouclées, au sein desquelles la lumière se réfracte et ne parvient donc pas à pénétrer la peau.

Avec une barbe, plus besoin d'écharpe

En hiver, en période de grand froid, une barbe bien épaisse peut aussi se révéler un bon allié pour affronter l'air froid. Du menton jusqu'au cou, cette dernière emprisonne en effet le froid, allant même jusqu'à faire office d'écharpe. Au même titre que les cheveux, une bonne pilosité faciale offre ainsi un barrage naturel contre les maladies, qu'elles soient bénignes ou graves.

À noter enfin que la barbe aurait pour effet de diminuer les symptômes des asthmatiques sensibles au pollen ou encore à la poussière, les allergènes restant coincés au niveau des follicules pileux sans pénétrer dans les voies respiratoires. Pour rappel, le rasage est l'une des principales causes d'infection bactérienne (ex : folliculite) au niveau du visage.

Sources : Daily Mail, Oxford Journals, Top Santé

Cet article a recueilli 1 avis. 100% des utilisateurs ont trouvé cet article "pratique".

Les catégories relatives à cet article : mode homme