Que faire contre le harcèlement à l'école ?

Par : Sandrine Youknovski - Dernière modification : 5 mars 2013 - fiche pratique
A+ A- |
  • Imprimer cet article
  • |
  • Envoyer à un ami
Ce guide pratique vous est proposé en partenariat avec : Laureat
agir contre harcelement ecole

Agir contre le harcèlement à l'école

Bousculades, insultes, menaces, coups… A l'école, au collège, certains enfants deviennent les proies de leurs camarades. Lourdes de conséquences, ces situations, souvent difficiles à repérer, réclament la mobilisation des parents et des enseignants.


Quand la chamaillerie bascule en harcèlement

Souvent interprétées comme de simples disputes enfantines, des violences qui se répètent ne sont jamais anodines. 

Quand régulièrement, un écolier, un collégien ou un lycéen, est pris à partie, insulté, brutalisé ou menacé par ses pairs avec l'intention de nuire, on parle de harcèlement. Cette situation, qui implique souvent des témoins, se commet à l'encontre d’une victime isolée et dépourvue, en ces circonstances, de moyens de se défendre.
 
Le racket ou la violence physique est souvent invoqué, mais cette violence entres jeunes se fonde sur le rejet des différences : physiques, culturelles, religieuses ou tout simplement d'intérêts. 
 
Le harcèlement peut se traduire par différentes formes :
  • le harcèlement physique (coups, bousculades, vols, rackets…) ;
  • le harcèlement moral qui peut être verbal (insultes), émotionnel (humiliations, descriminations…), ou encore sexuel (provocations sexuelles verbales, gestes déplacés…) ;
  • le cyber-harcèlement : aujourd'hui, le harcèlement peut aussi s'exprimer sur Internet (photos humiliantes, rumeurs, moqueries en lignes…), par le biais des réseaux sociaux sur lesquels interviennent les jeunes. 
 

Les conséquences du harcèlement

Enfermés dans la spirale de la violence, tous les acteurs du harcèlement se retrouvent en danger : victimes, auteurs et spectateurs. 

L'enfant harcelé éprouve un sentiment de honte qui le conduit à l'isolement et au repli. Vulnérable, il ne proteste que rarement souvent par crainte des représailles. Pour la victime, les troubles sont multiples et manifestes : maux de tête, de ventre, insomnies, désordres alimentaires… Les répercussions peuvent être très lourdes : isolement relationnel, anxiété, échec scolaire, dépression. Dans les cas plus graves, face à une situation qu’il juge insurmontable, cela peut conduire à des tentatives de suicide.
 
Pour se maintenir en position de force ou masquer son propre mal être, le harceleur devient dépendant des violences qu'il fait subir. Les multiples sanctions ou exclusions dont il va faire l'objet vont le marginaliser et peuvent l'amener petit à petit vers un isolement social voire même à la délinquance.
 
Quant aux témoins de ces multiples scènes, ils peuvent mettre longtemps à se défaire d'un sentiment de peur, de lâcheté ou encore de culpabilité.
 

Savoir écouter les victimes de harcèlement

Elèves, parents et enseignants peuvent, chacun à leurs niveaux, agir contre le harcèlement.

Pour cela, la prévention est indispensable : les adultes doivent instaurer un climat de confiance, encourager les enfants à se confier, leur indiquer les personnes à contacter (camarades, délégués, enseignants, surveillants) s'ils sont victimes ou témoins d’une situation de harcèlement.
 
Du côté des adultes, l'écoute et l'attention sont indispensables : repérer les enfants isolés, écouter les plaintes, observer les groupes, les baisses subites de formes et de résultats. Les parents doivent être vigilants à tout changement brutal de comportement (colères, troubles du sommeil, susceptibilité agitation).
 
Les enseignants doivent contacter les parents s'ils dénotent une situation de harcèlement et faire appel à un médiateur afin d'éviter les confrontations directes entre les familles des victimes et celles des agresseurs. Un dispositif entre professionnels sera alors mis en place pour régler la situation.
 
Retrouvez plus d'informations sur le site agir contre le harcèlement à l'école.fr.
 
A noter également, des conseillers, juristes, psychologues accueillent les élèves et les familles qui souhaitent être aidés au  08 08 80 70 10 (Stop harcèlement), du lundi au vendredi de 9h à 21h et le samedi de 9h à 13h.   
 
 

Qui sommes nous ?

La mission de Pratique.fr : vous offrir un très large choix de fiches pratiques et d'articles destinés à répondre aux questions que vous pouvez vous poser dans votre vie quotidienne.

En savoir plus

Accès au contenu

En savoir plus sur pratique.fr