Que faire dans un jardin à l'ombre ?

Jardin à l'ombre © C.Hochet/Jardin du clos de la Charmille
Jardin à l'ombre © C.Hochet/Jardin du clos de la Charmille
Pour vivre, les plantes ont besoin de lumière. C’est leur source d’énergie. Mais toutes n’ont pas besoin d’autant de lumière. Découvrez les différents types d’ombre qui existent pour apprendre à mieux la gérer.


L'ombre des arbres

C’est la plus classique. Évidemment, une solution drastique consiste à abattre les arbres. Mais il est dommage de supprimer des végétaux qui ont mis des dizaines d’années à pousser et qui donnent du caractère à un terrain. D’ailleurs, vous ne pourrez rien faire s’ils sont dans un terrain voisin, et a fortiori s’ils ont plus de trente ans. Néanmoins, s’ils sont chez vous et qu’ils se gênent, il peut être judicieux d’en supprimer quelques-uns.

L'ombre lumineuse

Les arbres présentent l’inconvénient principal de réduire la quantité de lumière qui atteint le sol. Ce degré est variable suivant la densité de leur feuillage, et au fil des saisons avec les arbres caducs. Ainsi, en hiver et au premier printemps, quand leur feuillage est peu développé, il est possible d’adopter des bulbes de plantes saisonnières, qui auront le temps de s’exprimer avant l’été. En revanche, les arbres persistants, surtout s’ils sont très denses (chênes-verts…) n’offrent aucune chance à un couvert végétal.

L'ombre pluviale

De plus, les arbres peuvent parfois empêcher une partie de la pluie d’atteindre le sol. C’est ce qu’on appelle l’ombre « pluviale ». Elle est d’autant pus marquée que la ramure est plus serrée, et s’exerce toute l’année avec les persistants.
Il est sage de ne pas chercher à lutter contre l’ombre la plus dense, et d’installer au sol des surfaces minérales, faciles à débarrasser des feuilles mortes. Sous les arbres caducs, vous pouvez apporter un peu de lumière avec des élagages judicieux, à condition de ne pas déformer les arbres. En outre, un arrosage régulier permet de contourner les aléas liés à l’ombre pluviale.

Enfin, choisissez des plantes adaptées. La gamme de végétaux raisonnablement accommodants, sous ces arbres, est absolument colossale, surtout si le terrain est assez riche en humus, celui-ci étant souvent fourni par les feuilles des arbres. 

L'ombre des bâtiments

Elle ne varie que suivant la hauteur du soleil, et le type d’ombre est toujours le même. Si l’espace disponible est réduit, type puits de lumière, vous aurez une luminosité faible ; dans un plus grand espace, la lumière sera plus raisonnable et acceptée par beaucoup de végétaux, même si les lieux ne sont jamais ensoleillés.

Ne vous méprenez pas : certaine plantes, en effet, acceptent de pousser, mais ne font que du feuillage, sans offrir la moindre fleur. Les hortensias, trop facilement réputés pousser à l’ombre, boudent souvent de cette manière s’ils n’ont pas assez de lumière. Dans tous les cas il faudra, à l’ombre, renoncer à un potager digne de ce nom, car la plupart des légumes exigent du soleil pour parvenir à maturité.