Que faire dans un jardin très ensoleillé ?

Jardin au soleil © F.Marre/Potager de Guy Paris
Jardin au soleil © F.Marre/Potager de Guy Paris
On ne choisit jamais complètement ni le sol de son jardin, l’exposition à laquelle il est soumis. Vous n’aurez pas les mêmes végétaux suivant qu’il est à l’ombre, ou au contraire soumis à un soleil brûlant. Par ailleurs, tout ira bien s’il est abrité. Mais que faire si le vent s’engouffre chez vous sans restrictions, dessèche et casse tout ce qu’il rencontre ? Enfin, reste le cas particulier du sel, pour les jardins de bord de mer. Certaines plantes s’en accommodent, alors que d’autres n’en supportent pas la moindre trace.


Le soleil : un allié ou un ennemi ?

Dans chaque cas, c’est vous qui devrez vous adapter, en faisant de nécessité, vertu. Chacune de ces situations permet un type de jardin intéressant, même si les choix sont restreints.

Considéré comme une bénédiction, le soleil a cependant des défauts quand il est excessif : outre ses effets desséchants, il racornit le feuillage des plantes moyennement adaptées.

Il ne faut pas non plus confondre une exposition dégagée, normalement ensoleillée, avec une exposition brûlante, généralement favorisée par la réverbération d’un mur, par exemple. Bien entendu, plus on descend vers le sud, plus les effets du soleil sont marqués. Ils sont particulièrement accentués dans le tiers méridional de notre pays.

Comment protéger son jardin du soleil ?

Il existe des parades évidentes, telles que la plantation d’arbres aérés en des points stratégiques, qui fourniront de l’ombre à des moments clés. Les ombrières seront également bienvenues au-dessus des jeunes semis. Mais ce sont malgré tout les végétaux adaptés par nature à ce type d’exposition qui donneront les meilleurs résultats. Pensez en particulier aux plantes grasses et aux feuillages argentés.

Le paillis protégera vos végétaux des effets desséchants du soleil. Veillez cependant à les choisir de couleur neutre (beige, brun clair…), car trop blancs, ils réfléchissent la lumière sur les plantes ; trop foncés, ils accumulent la chaleur.