Comment ragréer un sol

Réaliser le ragréage d'un sol
Réaliser le ragréage d'un sol
Quand le sol n’est pas régulier et présente d’importants défauts de planéité, un ragréage s’avère nécessaire. Le ragréage consiste à couvrir le sol d’une couche de mortier de nivellement lisse et uniforme qui permettra ensuite la pose d’un revêtement surtout s’il s’agit de carrelage ou de lino nécessitant une surface parfaitement plane.


Nettoyage du sol

Sur un sol en ciment, grattez les parties friables et dépoussiérez soigneusement.

Sur un ancien carrelage, scellez les carreaux branlants puis après séchage nettoyez le sol avec un nettoyant ménager dégraissant.

Pour ragréer un plancher assurez-vous que la sous face des lames soit bien ventilée sinon le bois pourrirait sous votre enduit, si tel n’était pas le cas renoncez à cette rénovation ou arrachez le plancher existant. Le ragréage d’un plancher étant très fastidieux à mettre en œuvre (décapage, ponçage, jointoiement, …) il est toujours préférable de le retirer lorsqu’il repose sur une dalle.

Attention : si le plancher est à l’étage calculez toujours la portance de la structure avant tout travail de maçonnerie. Le poids d’un ragréage associé à un carrelage risquerait de faire écrouler une structure trop légère.

Si votre dalle était recouverte d’une moquette, arrachez-la. Décollez les restants de colle au décapeur thermique, grattez à la spatule les résidus de colle puis aspirez pour laisser la surface nette.

Application du primaire d’adhérence

Ce produit composé de résines époxydes facilite l’accrochage du ragréage sur le sol.
Une fois le nettoyage effectué, appliquez le primaire d’adhérence à l’aide d’un rouleau emmanché pour plus de confort.
Laissez sécher ce produit au moins deux heures. Il doit rester légèrement poisseux.

Application du mortier autolissant

Sur un sol ne comportant pas de gros écarts de planéité (moins d’1cm) un mortier autolissant est suffisant au ragréage.

Dans un seau, gâcher le mortier et l’eau en respectant les proportion indiquées par le fabricant afin d’obtenir un mélange fluide et homogène. Utilisez un malaxeur électrique ou à défaut une perceuse équipée d’un fouet mélangeur.

Laissez reposer ce mélange deux minutes

Versez le mortier fluide sur le sol et répartissez-le à l’aide d’une taloche sur toute la surface en tirant le produit pour l’étaler en une couche uniforme d’environ 5 mm. Un produit autolissant s’étale de lui-même sur un plan horizontal, le travail est donc facilité.

Application d’un mortier de nivellement

Sur un sol très irrégulier, présentant des creux supérieurs à 2 cm on utilise un enduit de nivellement pour ragréer le sol. Il est plus délicat à étaler qu’un mortier auto lissant, il est donc préférable de l’appliquer en deux couches.

L’enduit de nivellement se prépare de façon identique au mortier autolissant avec un malaxeur électrique.

Après repos de la préparation (2 minutes) versez-le sur le sol. Égalisez grossièrement avec une truelle lisseuse sur une épaisseur de 1,5 cm maximum et « tirer » la surface à la règle métallique.

Laissez sécher 3 heures, avant l’application de la seconde couche.

Attention : n’attendez pas le lendemain pour passer la seconde couche car le mortier doit être encore frais.
Versez le mortier sur le sol et inversez le procédé : tirer à la règle pour aplanir, ensuite seulement vous utiliserez la truelle lisseuse.

L’épaisseur des deux couches superposées ne doit pas dépasser 3 cm. Attendez le séchage complet avant la pose d’un revêtement.

Cet article a recueilli 9 avis. 89% des utilisateurs ont trouvé cet article "pratique".