Faire des yaourts soi-même

Faire des yaourts soi-même
Faire des yaourts soi-même
Avec ou sans yaourtière, vous pouvez facilement préparer des yaourts vous-même. Cela est non seulement économique, mais aussi écologique. La préparation maison vous permet également d'éviter les produits comme la gélatine animale - souvent utilisée dans l'industrie - et de donner libre cours à votre fantaisie, en ajoutant les saveurs que vous souhaitez.


Pourquoi préparer ses yaourts soi-même ?

  • cela ne vous coûtera que le prix d'un litre de lait et l'énergie pour les chauffer ;
  • c'est une démarche écologique. Il n'y a en effet plus de transport ni d'emballage ;
  • vous aurez désormais la certitude qu'il n'y a pas de gélatine porcine dedans ;
  • vous avez la possibilité d'essayer les parfums de votre choix et mélanger les saveurs.

Matériel nécessaire à la préparation des yaourts

  • des ferments lactiques (ex : Yalacta, vendu en pharmacie). Une dose permet de préparer entre 20 et 25 fournées) ou un yaourt nature (veillez au fait que le terme "yaourt" soit indiqué sur le pot et que ce dernier soit frais) (6 fournées) ;
  • 1 litre de lait, idéalement la meilleure qualité possible et du lait entier (les yaourts prennent mieux) ;
  • une yaourtière, une cocotte, une casserole ou un autocuiseur ;
  • des pots (de préférence en verre ou en terre) avec un couvercle. S'ils sont dépourvus de couvercle, vous pouvez utiliser des films alimentaires étirables avec un élastique.

Avec une yaourtière

Commencez par battre un litre de lait avec les ferments (la quantité à ajouter est indiquée sur le l'emballage) ou bien un yaourt nature. Puis verser le mélange obtenu dans les pots prévus à cet effet. Disposez-les ensuite dans la yaourtière. Branchez-la.

Une fois le cycle terminé, laissez les yaourts refroidir avant de les mettre au frigo.

Avec une cocotte

Si vous ne disposez pas d'une yaourtière, vous avez la possibilité d'utiliser une cocotte minute pour préparer vos yaourts.

Une fois votre lait réduit à la cocotte, laissez-le refroidir à 50-40°C (lorsque le lait est à cette température, vous pouvez y tremper un doigt sans vous brûler) en le couvrant d'un linge puis ajoutez-y les ferments.

Transvasez le mélange dans les pots puis fermez-les.

Disposez les pots dans la cocotte en les empilant si besoin. Fermez la cocotte, et sans la mettre sur le feu, laissez les pots reposer ainsi pendant 5 heures. Enfin, réfrigérez-les après les avoir retirés de la cocotte.

Avec une casserole

Versez un litre de lait dans votre casserole. Puis chauffez à feu doux, de manière à laissez bouillonner lentement pendant 20 à 40 mn. Une fois le volume réduit d'environ 30 %, couvrez d'un linge et laissez refroidir jusqu'à 50-40°C.

Ajoutez au lait les ferments (la dose est indiquée sur l'emballage)ou bien ½ yaourt. Fouettez bien le mélange pour que le tout soit homogène. Comptez ½ yaourt pour 1 litre de lait. Retenez que plus vous mettez de ferments plus vos yaourts sont fermes et acides.

Versez ensuite le mélange obtenu dans des pots individuels, puis fermez-les.

Disposez les pots fermés dans un plat à four. Puis versez-y environ 4 cm d'eau chaude ou tiède. Mettez le plat au four à 45°C pendant 15-20 mn. Eteignez le four puis laissez le plat à chaud pendant 4 à 6 heures (plus vous le laisserez longtemps au chaud, plus les yaourts seront fermes et acides).

Une fois que vous observez qu'ils ont pris, mettez-les enfin au réfrigérateur.

Jouez avec les arômes : vanille, cannelle, cardamome, café, orange…

Vous pouvez y adjoindre des arômes - souvent introuvables en magasin - mais ils ne s'ajoutent pas tous en même temps.

Par exemple, s'il s'agit de vanille, vous devez tremper ½ gousse ouverte et évidée dans le lait dès le début de la préparation pour la laisser macérer. La cannelle, la cardamome, le café soluble, la noix de coco râpée, ou encore le chocolat en poudre, doivent également être ajoutés au début.

Dans le cas du sucre, vous devez attendre la fin de la réduction du lait pour l'intégrer. De cette façon, il aura juste le temps de se dissoudre sans caraméliser.

Si vous souhaitez ajouter de la confiture, il vaut mieux le faire avant de verser le contenu dans les pots.

Dans le cas des huiles essentielles (ex. citron, orange), vous devez les mettre au moment où vous ajoutez les ferments au lait, juste avant de verser le mélange dans les pots.