Location saisonnière : comment fixer le prix ?

La fixation du prix d'une location saisonnière
La fixation du prix d'une location saisonnière
Une location saisonnière peut être louée au week-end, à la semaine, à la quinzaine, au mois... Le contrat de location saisonnière doit indiquer le montant du loyer prévu pour la période choisie. Il doit aussi préciser les éventuels suppléments de prix.


Montant du loyer d'une location saisonnière

Le loyer d'une location est librement fixé par le propriétaire. Il peut prendre en compte pour cela différents critères :

  • le degré de confort du logement ;
  • la localisation (ex. : au pied des pistes de ski) ;
  • les prestations particulières (ex. : piscine privative) ;
  • le marché local ;
  • la saison : la haute saison correspond aux vacances scolaires ou autres périodes très fréquentées où les prix peuvent doubler par rapport au reste de l'année.

Les suppléments

Si le prix de la location est fixé de manière forfaitaire sans aucune autre indication, il est réputé être "tout compris".

Néanmoins, le propriétaire peut vous réclamer d'éventuels suppléments de prix à la condition exprès qu'ils soient prévus au contrat :

Les charges associées à une location saisonnière

Le montant des charges peut être fixé forfaitairement ou facturé selon la consommation effective.

Le forfait fixe un montant couvrant la totalité des charges occasionnées par votre séjour. Le propriétaire ne peut pas ensuite vous réclamer un supplément de charges. De votre côté, vous ne pouvez pas non plus exiger une diminution du forfait en fin de séjour.

Si les charges sont facturées selon la consommation effective, le propriétaire relève les compteurs d'eau, d'électricité, de gaz... à l'entrée et à la sortie. Il calcule ainsi votre consommation réelle et vous en demande le règlement à la sortie. Veillez donc à être présent lors de ces 2 relevés.