Four : quel modèle choisir ?

Choisir un modèle de four
Choisir un modèle de four
Convection naturelle ou chaleur tournante ? Four à vapeur ? Micro-ondes ? A pyrolyse ou à catalyse ? A gaz ou électrique ? Devant le nombre important de modèles sur le marché, quelques conseils pour ne pas se tromper.


Les fours traditionnels, une valeur sûre

Parmi les nombreuses familles de fours sur le marché, les fours traditionnels restent une valeur sûre. Le four traditionnel est le four classique par excellence. Il chauffe à l'aide de résistances dans une cavité hermétique sans utiliser de vapeur ni de micro-ondes. Ce type de four s'appuie sur deux systèmes de chauffe : la convection naturelle et la chaleur pulsée (ou chaleur tournante).



Fours à convection naturelle : Ce type de four est le plus classique. Un four à convection naturelle chauffe l'enceinte du four à l'aide d'une résistance en haut et d'une résistance en bas de l'appareil.
Très simples d'utilisation, ils permettent de cuire les aliments après un temps plus ou moins long de préchauffage selon le plat à cuire. Mais la cuisson n'est pas homogène. Près des résistances, la chaleur est intense tandis qu'au milieu du four, la chaleur est moins forte. La cuisson se cantonne ainsi à la surface des aliments.
Leur prix oscille entre 250 € pour les plus simples à plus de 2 000 € pour les modèles encastrables de forte puissance.

Fours multifonction : Ce type de four est plus récent que le four à convection naturelle. Il permet d'accéder à plusieurs modes de cuisson différents.
Ainsi, en mode simple, le four fonctionne sur le principe de la convection naturelle. En mode chaleur pulsée, la cuisson des aliments est homogène dans toute la cavité du four. L'air est brassé et mis en circulation par l'intermédiaire d'une turbine. Ce système à chaleur tournante permet de cuisiner sur deux étages sans mélange de saveur. Le temps de préchauffage est nettement moins long qu'avec un four à convection naturelle (voire inexistant pour certains modèles avec la fonction booster).
Leur prix oscille entre 300 et 4000 €.



La très grande majorité des fours d'aujourd'hui sont électriques mais les constructeurs continuent de proposer des modèles à gaz.

Les fours traditionnels de dernière génération proposent un système de parois froides, ou tempérées, pour plus de sécurité, notamment pour les enfants.

A l'heure du choix, il tient aussi à prendre en compte la qualité du programmateur. Les plus simples sont mécaniques et offrent peu de précision. Les plus perfectionnés sont électroniques. Ils permettent de régler la température au degré près.

Certains fours proposent également des systèmes de pré-programmation pour réussir à coup sûr certaines recettes courantes comme les tartes aux fruits, les rôtis, les gratins, etc.

Nettoyage de votre four : fours à pyrolyse, catalyse et hydrolyse

Les fours traditionnels sont sujets à l'encrassement. S'il existe encore des fours sans système de nettoyage automatique avec un revêtement en émail lisse, quasiment tous les fours de nouvelle génération proposent un nettoyage automatique, par catalyse ou pyrolyse.

Les fours à pyrolyse sont plus spécifiquement dédiés aux adeptes de la rôtisserie. En effet, lors de la cuisson des rôtis et poulets, la graisse saute sur les parois du four sous l'effet de la chaleur. Avec le procédé de la pyrolyse, le nettoyage se fait à haute température (500°C). Les graisses sont brûlées et réduites à l'état de cendres à l'issue du programme de nettoyage. Un coup d'éponge et c'est propre.

Les fours à catalyse eux fonctionnent sur un principe différent. Les parois de ces fours, dits "auto-nettoyants", sont revêtues d'un émail poreux qui a pour particularité de détruire les particules de graisse par oxydation pendant la cuisson dès lors que la température dépasse 200°C.

Un autre système de nettoyage est commercialisé depuis peu par la marque Neff. Ce système dit à hydrolyse repose sur un système de condensation de l'eau. Avec ce système, les salissures se décollent à une température beaucoup moins élevée (100°C).

Les fours à vapeur, l'atout diététique

La cuisson à la vapeur se décline depuis quelques années déjà dans les catalogues constructeurs de fours domestiques. Ces fours à vapeur permettent de cuisiner en conservant le maximum de vitamines et de sels minéraux, sans graisses ajoutées. Pratiques à l'usage, ces fours sont encore assez chers à l'achat (comptez de 600 € à plus de 4 000 € selon la sophistication des modèles).

Les fours à vapeur classiques offrent une solution de remplacement aux cuiseurs vapeurs du marché.
En revanche, ils ne cuisent qu'à la vapeur, ce qui veut dire qu'ils ne remplacent absolument pas un four traditionnel. Avec ce type de four, il est possible de cuire, réchauffer, décongeler, blanchir et stériliser mais pas de griller ni gratiner.

Pour ajouter l'atout vapeur à un four traditionnel, les constructeurs commercialisent depuis quelques années des fours dits combinés. Ces produits très haut de gamme permettent de bénéficier de tous les bienfaits de la cuisson vapeur et dans le même temps de la sophistication de la chaleur tournante. Encore très chers à l'achat, ces fours sont plutôt destinés à une clientèle aisée, habituée à une cuisine gastronomique.

A noter : certains fours micro-ondes proposent aussi des fonctions de cuisson à la vapeur.