Franchise de prêt-à-porter : comment choisir ?

Par : Philippe Colin - Dernière modification : 10 octobre 2013 - fiche pratique
A+ A- |
  • Imprimer cet article
  • |
  • Envoyer à un ami
  • |

Pour compléter votre lecture :

  • Tous nos articles sur la franchise
franchise pret porter

Franchise de prêt-à-porter

Avec plus de 4 000 points de vente, le secteur du prêt-à-porter représente 1/4 des réseaux de franchisés. Touché par la crise actuelle, le secteur se cherche un second souffle.


Secteur du prêt-à-porter

  • les enseignes de bijoux/accessoires : Lollipops ;
  • les chaussures : André ;
  • la lingerie : Soleil Sucré ;
  • les vêtements : Kiabi.


S'il est l'emblème de la franchise depuis près de 30 ans, c'est sans doute celui qui connaît aujourd'hui la mutation la plus profonde.

Les grands réseaux tendent à se consolider et à repositionner leurs marques. Ils s'attachent à trouver l'offre qui séduira un consommateur de plus en plus exigeant.

Secteur en mutation

Le prêt-à-porter subit la crise de plein fouet. Les Français dépensent de moins en moins en habillement : 11,8% du budget des ménages en 1960 contre 4,7% en 2006, source INSEE. Ils attendent le meilleur moment pour le faire et apparaissent de plus en plus exigeants face aux produits : qualité, prix...

Etudiez bien les chiffres de l'enseigne qui vous intéresse avant de vous engager. Il vous faudra ensuite jouer avec les goûts de vos clients, les renouvellements de collections, les séries limitées, les collections exclusives ou les saisons.

Notez que les enseignes préfèrent traditionnellement recruter des femmes, qu'elles trouvent plus sensibles à la mode.

Investissement important

L'investissement initial est généralement consacré à l'agencement de votre boutique. Puisque 50% des décisions d'achat se prennent dans les points de vente, il est votre premier atout commercial.

Les enseignes vous imposeront souvent un agencement et des vitrines types onéreux. Votre investissement initial sera donc important. De 45 000 à 70000 € pour des marques reconnues, il peut atteindre 100 000 € pour les grandes marques.

Par ailleurs, ne négligez pas le budget formation dans votre prévisionnel.

Des tendances à suivre

Quelques sous-secteurs croissent malgré la crise. Avec un chiffre d'affaires de 8,8 milliards d'euros en 2009.

La mode masculine, Carnet de Vol ou New Man est également bien représentée.

Bien que de plus en plus concurrencée par les grandes surfaces, la mode enfantine, Sergent Major ou Petit Bateau par exemple, continue à progresser avec 3 594 milliards d'euros dépensés en 2008.

Si vous choisissez ce sous-secteur, assurez-vous que le concept de l'enseigne sélectionnée se démarque bien de la concurrence.

Quel que soit votre choix d'enseigne, vérifiez sa capacité à être à l'écoute du marché. Les modes sont de plus en plus éphémères. S'y adapter est difficile et demande une logistique à toute épreuve.

Ne sous-estimez pas le potentiel des petites villes.


 

Qui sommes nous ?

La mission de Pratique.fr : vous offrir un très large choix de fiches pratiques et d'articles destinés à répondre aux questions que vous pouvez vous poser dans votre vie quotidienne.

En savoir plus

Accès au contenu

En savoir plus sur pratique.fr