Franchise du secteur loisirs : comment choisir ?

Choisir sa franchise loisirs
Choisir sa franchise loisirs
Le secteur des loisirs se développe lentement mais résiste bien à la crise actuelle. Si vous êtes passionné, vous y trouverez une enseigne où vous pourrez allier business et plaisir. Il y a des dizaines d'enseignes qui appartiennent au secteur. De la vente d'articles de sports aux livres, en passant par la photographie, l'édition, les jeux vidéo, la télévision, les activités créatives ou les cours de cuisine. L'offre du secteur est très large.


Secteur des loisirs : un secteur qui recrute

Selon Les Echos de la franchise, chaque foyer français dépense en moyenne 1 400 € par an dans la culture et les loisirs, soit environ 10% des dépenses d'un foyer.

Ils consacrent en moyenne, et toute population confondue, jusqu'à 4 heures par jour aux loisirs.

L'enseigne vous apportera l'image nécessaire pour attirer les passionnés dans votre point de vente. Vos compétences techniques et votre capacité à les conseiller les fidéliseront.

Un investissement à votre mesure

L'investissement initial n'est généralement pas très élevé, entre 3 000 et 40 000 €, à une exception près, les enseignes de jouets (Jouet Club, King Jouet par exemple) qui peuvent atteindre plus de 200 000 €.

Remarquez que les enseignes très spécialisées sont celles qui vous coûteront le moins cher. Ainsi, votre point de vente peut-il être éloigné du centre-ville, les passionnés y viendront.

Des compétences techniques

Ne vous lancez pas dans le secteur des loisirs sans une bonne connaissance du concept de votre enseigne.

Vous devez être un expert pour pouvoir convaincre d'autres experts.

Les enseignes de sport, "Futbol" ou Royal Nautisme par exemple recrutent.

Les enseignes spécialisées dans les jouets ont tendance à stagner avec un nombre trop important d'enseignes sur le territoire national.

Intéressez-vous aux niches qui constituent des marchés en fort développement sur lesquels vous trouverez peu de concurrence. C'est le cas de la photo aérienne. Pour en savoir plus, consultez : Balloide.

Le secteur de la remise en forme peine dans sa globalité alors que la remise en forme féminine, elle, se développe.