Le fumier : complément nutritionnel du jardin

Utiliser le fumier dans son jardin
Utiliser le fumier dans son jardin
Le fumier est un mélange de déjections d'animaux et de litière végétale, en général de la paille. Sa richesse en micro-organismes améliore la qualité du sol grâce à son processus de transformation en humus.


Composter le fumier

Pour remplir sa fonction et ne pas brûler vos plantations, il est absolument indispensable de composter votre fumier. En effet, le fumier ne doit pas être utilisé frais. Il a besoin de passer par une étape de décomposition d'environ un an pour être bénéfique au jardin.

Pour conserver votre fumier, montez-le en tas et arrosez-le l'été. Vous pouvez également le recouvrir durant la période estivale. Lors du compostage, n'hésitez pas à rajouter au fumier des matières végétales (paille, mauvaises herbes, feuilles…) et de la terre humide.

Tout le monde n'a pas la chance d'avoir des animaux sur place ou de pouvoir se procurer du fumier. Les jardineries ou les magasins spécialisés offrent une large palette de fumiers déjà compostés et prêts à l'emploi.

 

Les différents types de fumiers

  • Le fumier de poule 
Très riche en azote et en acide phosphorique, on l'utilise comme engrais. Ce type de fumier doit être employé après compostage avec beaucoup de précaution et de parcimonie pour éviter qu'il ne brûle vos plantes. 
 
  • Le fumier de cheval 
Très riche en matière organique, il convient au sol lourd et argileux. Ce fumier est employé après compostage. Mûr, il enrichira le sol lors de vos semis ou du bêchage d'automne. Demi-mûr, il améliorera la structure de la terre. Le fumier de cheval est chaud, il est utilisé frais pour la réalisation de couches chaudes lors de cultures hâtées.
 
  • Le fumier d'ovins 
Le fumier d'ovins et en particulier celui du mouton est riche en potasse. On l'utilise pour enrichir les terrains lourds. Ce fumier chaud et sec doit être bien composté pour éviter qu'il ne brûle les racines de vos plantes.
 
  • Le fumier de bovins 
Le fumier de bovin améliore les terres légères, siliceuses ou calcaires. Ce fumier est froid et son action est plus lente. A utiliser après compostage.