Garantie décennale et garantie de parfait achèvement : quelles différences ?

Garantie décennale et de parfait achèvement
Garantie décennale et de parfait achèvement
Si vous constatez des irrégularités dans la construction lors de la réception des travaux, vous pourrez recourir à trois alternatives : faire jouer la carte de la garantie de parfait achèvement, applicable sur 1 an ; la garantie biennale de bon fonctionnement, applicable pendant 2 ans ; et la garantie décennale applicable pendant 10 ans.


Garantie décennale cadre et mise en œuvre

La garantie décennale entre dans la catégorie des garanties obligatoires de la construction. La garantie décennale vient notamment assurer la nouvelle construction pendant une durée de 9 ans et s’applique dès la fin de la garantie d’achèvement qui s’applique jusqu’à 1 an après l’achèvement de la construction.  Sont pris en charge par la garantie décennale : les désordres qui peuvent toucher à la solidité de la structure ; les désordres qui touchent un équipement ou un élément constitutif de la structure, la rendant impropre à l’usage. C’est notamment le cas d’une infiltration dû à un problème d’étanchéité. Enfin, l’assurance décennale couvre tous les dommages se raccordant aux désordres qui viennent fragiliser un matériel indissociable à la structure comme des carrelages.

Aussi, si vous constatez ces types de dommages après la réception des travaux alors, vous pourrez lancer une action contre le constructeur qui a souscrit la garantie décennale. Vous pourrez notamment lui envoyer une lettre recommandée avec accusé de réception pour l’informer de la situation. La compagnie qui l’emploie devrait ensuite mandater et envoyer sur place un régleur d’assurance pour constater les dommages. Il convient toutefois de noter que ce type de représentant n’est pas toujours des plus objectifs et il cherchera plus à protéger l’intérêt de ceux qui l’emploient plutôt que les vôtres. Aussi pour vous assurer un constat objectif, il est judicieux de faire appel à un expert d’assuré ou un contre-expert qui assistera le régleur d’assurance lors de la visite. Cela vous permettra de vous forger un bon dossier pour défendre vos droits face aux constructeurs impudents. 

La garantie de parfait achèvement

La garantie de parfait achèvement, tout comme l’assurance décennale, est obligatoire. Elle s’applique dès la fin des travaux et vient assurer que la construction répond bien aux normes de qualité et de sécurité. Elle prend en charge l’ensemble des désordres et des défauts de conformité notés par le maître d’ouvrage sur le procès-verbal de réception des travaux. La garantie de parfait intervient également dans le cas où des vices apparaissent au cours de l'année qui suit la date de la réception des travaux. Aussi, si vous remarquez des malfaçons la première année après la réception des travaux, vous pourrez le signaler au constructeur en lui envoyant une lettre de mise en demeure en recommandé.

La garantie de parfait achèvement impose à l’entrepreneur la prise en charge de l’ensemble des réparations à faire.  Ce dernier ne pourra pas y échapper et ne pourra pas mettre les réclamations du maître d’ouvrage. À noter que la garantie de parfait achèvement peut être cumulée à la garantie biennale et décennale et elle est effective pendant 1 an à compter de la réception des travaux. Enfin, n’oubliez pas que s’il y a une réception provisoire avant la réception définitive des travaux alors, la garantie de parfait achèvement s’appliquera dès la réception provisoire.