> NOS SERVICES PRATIQUES
 
 

Garde-malade : comment bénéficier des aides ?

Par : Alain Grangeret - Dernière modification : 28 septembre 2011 - fiche pratique
A+ A- |
  • Imprimer cet article
  • |
  • Envoyer à un ami
  • |

Pour compléter votre lecture :

  • Tous nos articles sur le garde malade
garde malade maison

Garde malade à domicile

Le garde-malade est présent auprès des malades pour accomplir les tâches que les proches ne peuvent pas prendre en charge. Il n'a pas le statut d'infirmier, mais il est là pour accompagner et gérer le quotidien.


A quoi sert le garde-malade ?

Le garde-malade assiste les personnes souffrantes qui restent à domicile.

Il veille à leur confort, mais aussi à leur bien-être moral.

Il apporte une aide quotidienne et constitue un lien avec le monde extérieur qui soulage le malade et tranquillise les familles.

Il exerce son activité le jour, mais aussi la nuit et toujours à domicile. Le garde malade doit pouvoir se rendre disponible à tout instant.

Le garde-malade n'assure pas de soins médicaux : il n'a pas le rôle d'un infirmier. Il peut néanmoins aider à la prise de médicaments prescrits par ordonnance, si cette dernière n'implique pas l'intervention d'un auxiliaire médical.

Un garde-malade est généralement expérimenté et qualifié (souvent un ancien infirmier ou infirmière), ce qui est fortement recommandé pour une personne âgée et peu valide ou en situation de semi-dépendance.

Vos droits et avantages

Vous avez droit à un avantage fiscal (crédit ou réduction d'impôt) pour les rémunérations versées aux personnes que vous employez à votre domicile : garde-malade, assistante de vie, femme de ménage... Ces personnes peuvent être employées à temps plein ou à temps partiel.

L' avantage fiscal est de 50% des sommes versées (charges patronales comprises) retenues dans la limite de différents plafonds.

Ainsi, vos dépenses sont retenues dans limite d'un plafond annuel de 12 000 € , majoré de 1 500 € par enfant à charge et par membre de votre foyer âgé de plus de 65 ans, sans toutefois dépasser 15 000 €. Ces plafonds de  12 000 € et  15 000 € sont portés respectivement à 15 000 € et 18 000 € uniquement pour la première année où vous employez directement un salarié à domicile.

Enfin, un plafond de 20 000 € s'applique aux contribuables invalides (titulaires de la carte d'invalidité à 80%) ou ayant à leur charge une personne invalide et qui sont dans l'obligation de recourir à l'aide d'une tierce personne ainsi qu'aux contribuables ayant à leur charge un enfant ouvrant droit au complément d'allocation d'éducation de l'enfant handicapé (AEEH).

Une réduction d'impôt est par ailleurs accordée aux personnes célibataires, veuves ou divorcées qui vivent dans un établissement de long séjour. Idem pour les couples mariés dont l'un ou les deux époux sont hébergés dans ce type d'établissement (cure, foyer...).
Elle est de 25% des sommes versées, retenues dans la limite de 10 000 € par personne accueillie. Elle peut se cumuler avec la réduction d'impôt pour emploi d'un salarié à domicile.

A noter : seules les dépenses relatives à la dépendance ouvrent droit à réduction, et non les frais d'hébergement.

Comment recruter un garde-malade ?

Contacter votre centre communal d'action sociale (dans votre mairie) qui vous communiquera les coordonnées des associations habilitées les plus proches.

Si vous faites directement appel à un organisme, ce dernier doit bénéficier de "l'agrément qualité" délivré par l'Agence nationale des services à la personne (ANSP).

 

Qui sommes nous ?

La mission de Pratique.fr : vous offrir un très large choix de fiches pratiques et d'articles destinés à répondre aux questions que vous pouvez vous poser dans votre vie quotidienne.

En savoir plus

Accès au contenu

En savoir plus sur pratique.fr