Les geckos, les margouillats et les hommes

Le gecko ou margouillat est un lézard bien curieux qui a quitté son habitat forestier d'origine pour lui préférer les maisons humaines. Ce déménagement n'est pas du au hasard mais au fait que nos maisons sont de véritables garde-manger pour ce mangeur d'insectes.


Le gecko des maisons dans notre histoire et notre culture

Le gecko auxiliaire sanitaire
Quand on dit à une personne de France que les maisons des tropiques regorgent de lézards, qui se promènent en permanence sur les murs, on provoque des réactions diverses. La personne semble souvent très étonnée, voire un brin dégoûtée. Une telle cohabitation est impensable en France parce qu'il n'est pas commun, dans nos pays, d'accepter des intrus dans nos maisons.
Sous les tropiques, les maisons sont envahies de lézards, et personne ne songerait une seule seconde à s‘en débarrasser. Ces étonnants animaux mangent en effet les insectes indésirables, en particulier les moustiques.
Il fait tellement chaud que l'aération naturelle par courant d'air est la bienvenue. Les maisons traditionnelles ne sont pas hermétiques et ont de grands espaces ouverts sur l'extérieur, et les fenêtres sont souvent démunies de vitres.
Les animaux peuvent y entrer facilement, en particulier les moustiques, qui sont une plaie dans les pays tropicaux. Ils vous empêchent de dormir et véhiculent des maladies parasitaires par leur piqûre.
Les moustiquaires sont bien utiles, mais souvent insuffisantes aussi les animaux qui participent à l'éradication des insectes dans l'espace de vie sont tolérés comme sont tolérés les chats chez nous. Parmi eux, sont les lézards de la famille des Gekkonidés, notamment le gecko des maisons mais aussi de petits lézards apparentés, les cikcaks.

Le gecko porte bonheur
Et, il ne faut pas l'oublier, un gecko qui a la bonne idée de pousser son petit cri sept fois de suite est messager d'une bonne nouvelle : la chance est en chemin...
Chaque région a sa propre espèce de gecko des maisons ou margouillats, ces termes sont finalement une façon de designer collectivement les animaux du genre Hemidactylus.

Étymologie

Les noms communs des ces lézards sont souvent des onomatopées.
En Indonésie, le gros gecko des maisons se nomme localement toke, également en raison de son cri (tok-eeeee). Le terme gecko vient lui-même de ce cri, que certains interprètent plutôt comme (gek-ooooo). Pour avoir souvent entendu l'animal, il est vrai que c'est bien le terme gecko qui se rapporte le mieux au cri qu'il produit.
Notons que les cikcaks, les petits cousins du gecko des maisons, tiennent également leur nom de leurs cris répétés (cik-cak, cik-cak).

Les homonymes
Il faut préciser qu'une multitude de lézards peuvent être appelés geckos, et même geckos des maisons. Ils appartiennent tous à la famille des Gekkonides, et au genre Hemidactylus pour les geckos des maisons au sens strict. Pour savoir à quelle espèce du genre Hemidactylus on a à faire, il faut considérer le nom scientifique binominal et non le nom commun.

Gecko du pays Samburu au Kenya
Gecko du pays Samburu au Kenya

Les synonymes
Une multitude, selon les aires de répartitions.
Le mot margouillat est aussi un mot générique particulièrement employé en Afrique pour désigner ces petits lézards.
Notons le terme toke en Indonésie et mabouya aux Antilles.

Il existe également un nom commun dérivé du nom scientifique, l'hémidactyle, qui, comme c'est presque toujours le cas avec ce type de construction sémantique, n'est pratiquement jamais employé.

Où rencontrer des geckos ?

Il ne vous tombera pas sur la tête, mais…
Il ne vous tombera pas sur la tête, mais…

On rencontre le gecko des maisons... dans les maisons.
Cet animal des régions tropicales est également présent dans le Sud de la France.
Pas besoin de le chercher, il vient à vous. Souvent, alors que vous vous asseyez en terrasse, vous levez la tête et vous vous apercevez qu'il y a un gros lézard au-dessus de vous. Pas d'inquiétude, il adhère fortement au plafond, et il ne vous tombera pas sur la tête.
Attention quand même, il n'est pas toujours très propre au moment de faire ses besoins !

Chaque région tropicale a son propre gecko des maisons.
C'est surtout la nuit que le gecko est visible, oubliant souvent toute prudence et venant se positionner non loin d'une source de lumière, là où les insectes s'accumulent.
Le gecko des maisons est cependant beaucoup plus timide que le petit cikcak, ce dernier peut venir prendre un insecte presque sous votre nez, si vous ne bougez pas.


Article réalisé par Arnaud filleul et Jean-Pierre Fleury.

Cet article a recueilli 13 avis. 93% des utilisateurs ont trouvé cet article "pratique".