La graine de lin : un remède universel ?

Graines de lin - © Rollingout.com
Graines de lin - © Rollingout.com
La graine de lin est près d'être considérée comme une panacée tellement ses vertus sont nombreuses. C'est d'ailleurs pour cette raison que depuis quelques années, de nombreux chercheurs se penchent régulièrement sur les propriétés médicinales de cette graine oléagineuse. 


Constipation

La graine de lin a des propriétés laxatives reconnues depuis longtemps. Les mucilages (fibres insolubles) contenus dans la graine agissent mécaniquement sur le tractus gastro-intestinal, contribuant ainsi à faire repartir le transit lorsque celui-ci est ralenti. Contrairement aux laxatifs de synthèse, l'usage de la graine de lin n'engendre pas d'accoutumance. C'est un aliment magique pour lutter contre la constipation. Pourquoi s'en priver ?

Recette ultra simple : moudre une cuillère à soupe de graines de lin blond ou brun, puis mélanger la poudre ainsi obtenue à une compote ou à un smoothie. Il est conseillé d'avoir un apport hydrique suffisant. 

Cholestérol et maladies cardiovasculaires

Une étude de 2010 publiée dans la prestigieuse revue scientifique Elsevier a montré que la consommation régulière de graines de lin chez l'homme fait baisser significativement le taux de mauvais cholestérol sanguin et diminue également la survenue de maladies du foie en réduisant le taux de transaminases et de Gamma GT chez les personnes souffrant d'hypercholestérolémie. Rappelez-vous par ailleurs qu'une baisse du taux de cholestérol diminue les risques de maladies cardiovasculaires. 

Cancer des ovaires, du sein et de la prostate

La graine de lin contient ce que l'on appelle des lignanes, qui sont de puissants antioxydants. Plusieurs études ont mis en évidence, chez l'animal, le lien entre consommation de graines de lin et réduction d'incidence des cancers hormono-dépendants tels que celui des ovaires, du sein ou encore de la prostate. La graine de lin a en effet la capacité de favoriser l'équilibre hormonal, en agissant notamment sur le métabolisme des prostaglandines. 

Autres indications

Grâce à sa richesse en omégas 3, la graine de lin peut également être utilisée en prévention contre :