Grippe aviaire : les spécificités du virus A H5N1

Les caractéristiques de la grippe aviaire A H5N1
Les caractéristiques de la grippe aviaire A H5N1
La grippe aviaire liée au virus A H5N1 est une forme de maladie respiratoire touchant les oiseaux. Quelle sont les caractéristiques de la "grippe du poulet" ?


Le virus influenza responsable de la grippe touche de nombreux êtres vivants (hommes, volailles, chevaux, phoques, baleines, cochons, souris, ...) sous des formes diverses. On appelle grippe aviaire la forme de la maladie qui touche les volailles. Le risque d'une pandémie de grippe aviaire due à une mutation du virus A H5N1, a été le plus élevé en 2004 mais a finalement été contenu.

Plusieurs types de virus grippaux :

Il existe plusieurs types de virus grippaux, ce qui est également le cas pour les virus aviaires. On distingue :

  • les virus faiblement pathogènes : avec peu voire aucun symptôme visible chez l'oiseau infecté ;
  • les virus hautement pathogènes : maladie très contagieuse entraînant une forte mortalité des oiseaux infectés.


Le virus A H5N1 est considéré comme dangereux car hautement pathogène pour les oiseaux. S'il subit des mutations, il peut également être dangereux pour l'homme.

Grippe Aviaire H5N1 : La transmission aux animaux

La contamination entre volailles se fait par contact direct (partage de nourriture) ou indirect (contact avec les déjections). Les symptômes de la grippe aviaire liée au virus A H5N1 chez les oiseaux sont principalement une perte d'appétit, une diminution de la ponte et une augmentation de la mortalité.

Les autres espèces d'animaux, notamment les chats, peuvent être infectés s'ils mangent un oiseau malade par exemple. En effet, des cas de contamination on été constatés chez plusieurs animaux nourris avec de la viande crue dans les zoos ou dans les cirques.
Les félins sont contagieux pour leurs semblables, mais sans risques pour l'homme qui ne risque pas d'attraper la grippe A H5N1 au contact de chats (métabolisme et récepteurs trop différents).

Grippe A H5N1 : La transmission à l’homme

Dans des cas exceptionnels, les virus aviaires peuvent contaminer les humains. Cela ne se produit qu'en cas de contacts étroits, prolongés et répétés avec des oiseaux et volailles infectés (sécrétions respiratoires, déjections, plumes et poussières infectées) dans des lieux confinés. Cette promiscuité avec les volailles est particulièrement typique dans les pays asiatiques (foyer de l'épidémie en 2004).

Si vous trouvez un oiseau mort au cours d'une épidémie de grippe aviaire, ne le touchez surtout pas et prévenez la Direction Départementale des Services Vétérinaires, l'Office National de la Chasse, la Fédération Départementale de la Chasse, le Muséum d'Histoire Naturelle ou encore les services de pompiers.

Un oiseau mort de la grippe aviaire reste contagieux pendant une dizaine de jours.
Il n'existe pas de cas de transmission de la grippe aviaire interhumaine.

Grippe aviaire : L’élevage de volailles

Pour endiguer l'épidémie de grippe aviaire, on choisit souvent de tuer les animaux malades et suspectés d'être malades dans un élevage. Par prévention, on préfère les soumettre à des mesures de confinement qui sont beaucoup moins coûteuses et tout aussi efficace que des campagnes de vaccination.

La meilleure protection pour les personnes en contact avec les volailles (éleveurs, garde-chasse, etc...) reste l'utilisation de masque FFP2.
On ne peut pas attraper la grippe aviaire en mangeant de la viande de volaille ou des oeufs à condition qu'ils soient cuits (idem pour la « grippe porcine » ou grippe A). La cuisson à une température courante d'environ 70°C détruit le virus.

Il faut en revanche être vigilant et s'assurer lors de la préparation des aliments que les morceaux de volaille crue n'entrent pas en contact avec d'autres produits qui seraient consommés crus.

Symptome Grippe Aviaire A/H5N1

Les symptômes de la grippe aviaire sont identiques aux symptômes de la grippe A H1N1 de 2009 :
 

  • fièvre ;
  • toux sèche ;
  • douleurs musculaires ;
  • frissons ;
  • mal de tête ;
  • ...

A savoir sur la grippe aviaire

L'OMS dénombre "seulement" 92 décès humains de la grippe aviaire.

Une grippe aviaire est difficilement mesurable et prévisible car la migration des oiseaux s'avère difficile à observer et à comprendre.

Un vaccin antigrippal pour une grippe saisonnière ne protège pas contre la grippe aviaire.