> NOS SERVICES PRATIQUES
 
 

Grippe saisonnière : mieux connaître les virus

Par : Audrey Mercier - Dernière modification : 12 octobre 2012 - fiche pratique
A+ A- |
  • Imprimer cet article
  • |
  • Envoyer à un ami
  • |
Mots clés : | | |
virus grippaux

Les virus grippaux

Une épidémie de grippe saisonnière a lieu chaque année entre les mois de novembre et d'avril touchant en moyenne 2,5 millions de personnes en France.


Chaque année et pendant environ 9 semaines, la France est touchée par une épidémie de grippe saisonnière plus ou moins étendue. Les virus grippaux ont la particularité de muter de manière fréquente, c'est pourquoi il est nécessaire de renouveler les vaccins pour les combattre.

Grippe A H1N1 et Grippe saisonnière : caractéristiques des virus grippaux

La grippe, qu'il s'agisse de la grippe A H1N1 ou de la grippe saisonnière, se définit comme une infection respiratoire aiguë, très contagieuse, provoquée par des virus appelés influenza :

  • si leur composition se modifie légèrement, on parle de glissement (ou « shift »). C'est le cas à chaque épidémie de grippe saisonnière
  • si leur composition se modifie intégralement, on parle de cassure (ou « drift »). Les métabolismes ne sont pas en mesure de se protéger et cela peut mener à une pandémie.


Les virus grippaux sont répertoriés en trois types (A, B ou C) et en sous-types (H et N). Les virus de type A sont les plus fréquents et sont les seuls à pouvoir être responsables de pandémie. H et N sont les abréviations de hémagglutinine et neuraminidase, deux protéines du virus. On y associe un chiffre pour qualifier le degré d'affinité avec le métabolisme humain (1 pour une forte affinité, 15 pour une moins bonne).

La grippe espagnole et la nouvelle grippe A H1N1 sont toutes les deux de sous-type H1N1 d'où le rapprochement souvent fait. Il en est de même pour des virus de grippe saisonnière récents qui sont de sous-type H1N1 et H3N2.

Transmission du virus grippal

Il est important de distinguer virulence et contagiosité d'un virus.

  • virulence : capacité à induire une maladie grave ;
  • contagiosité : capacité d'être transmis d'une personne à une autre.


La transmission des virus grippaux se fait :

  • par voie aérienne : toux, éternuements, postillons, ... ;
  • par contact rapproché avec une personne infectée : embrassades et poignées de mains ;
  • par contact avec des objets « contaminés » : poignées de porte, téléphone, rampes d'escalier...


La période de contagiosité est comprise entre 24 et 48 heures avant les premiers symptômes et de 4 à 5 jours après leur disparition.

Victimes de la grippe saisonnière

La grippe de saison est plus dangereuse pour les personnes âgées et les personnes à la santé fragile atteintes de pathologies chroniques comme le diabète ou les insuffisances respiratoires.

90% des décès liés à la grippe concernent des personnes âgées de 65 ans et plus. Le taux de décès est estimé à 1 pour 1 000. Chaque année, on recense entre 4 000 et 6 000 décès liés à la grippe saisonnière en France. (chiffres de l'Institut de veille sanitaire (InVS))
La grippe n'est pas mortelle. En revanche, elle affaiblit le système immunitaire et les cas de décès sont souvent dus à des surinfections bactériennes à pneumocoques.

Les femmes enceintes sont des personnes à risque. Il n'y a pas de risque pour le foetus in utero mais si la mère est atteinte de la grippe au moment de l'accouchement, l'enfant peut également être atteint.

Grippe : mesures de précautions à prendre

Pour éviter de contaminer votre entourage et d'être vous-même contaminé, il est indispensable de respecter certains "gestes barrières" :

  • lors d'éternuements ou de quintes de toux, couvrez votre bouche et votre nez avec un mouchoir, le bras, la manche ou les mains si vous pouvez les nettoyer immédiatement après ;
  • utilisez des mouchoirs à usage unique et jetez-les dans des poubelles fermées, équipées de sacs en plastique ;
  • évitez les poignées de mains et les embrassades ;
  • lavez régulièrement vos mains avec du savon ;
  • évitez les rassemblements dans des lieux confinés avec des personnes malades ;
  • pensez à aérer les lieux de vie ;
  • nettoyez régulièrement les objets pouvant être "contaminés" ;
  • portez un masque de protection.

Quelles sont les différences entre la grippe saisonnière et la grippe AH1N1 ?

Les virus grippaux ont de nombreux points en commun, notamment en ce qui concerne les symptômes de la grippe. Cependant, chaque virus est spécifique de par sa composition et c'est pour cela qu'un vaccin adapté à chaque virus est nécessaire.

Par rapport au virus de la grippe saisonnière, le virus A H1N1 :

  • est le fruit d'une combinaison entre virus (porcin, aviaire et humain) et non d'une mutation ;
  • est plus rapide à se propager ;
  • est susceptible d'infecter plus de personnes non immunisées car il s'agit d'un nouveau virus ;
  • représente un risque plus élevé même pour les personnes jeunes et en bonne santé ;
  • pénètre plus profondément dans les poumons du malade.

A savoir sur la grippe saisonnière

L'Office fédéral de la santé publique (OFSP) conseille aux personnes fragiles et à leur entourage proche de se faire vacciner chaque année contre la grippe notamment entre mi-octobre et mi-novembre. Cela reste possible par la suite jusqu'en janvier en fonction de l'activité de la grippe.

Pour les personnes à risque, le vaccin est pris en charge à 100% par l'Assurance Maladie.

Le vaccin contre la grippe n'est pas contre-indiqué en cas de grossesse. Il est même recommandé si l'accouchement doit avoir lieu en période de grippe. Dans tous les cas, n'hésitez pas à discuter de la grippe avec votre médecin traitant.

Retrouvez sur Google+

Logement, famille, travail...

Un expert vous répond

Contacter un expert

x
 

Qui sommes nous ?

La mission de Pratique.fr : vous offrir un très large choix de fiches pratiques et d'articles destinés à répondre aux questions que vous pouvez vous poser dans votre vie quotidienne.

En savoir plus

Accès au contenu

En savoir plus sur pratique.fr