Taux de triglycérides élevé : quels risques pour la santé ?

Consommation d'alcool et augmentation des triglycérides
Consommation d'alcool et augmentation des triglycérides
Les triglycérides sont des molécules de graisses indispensables au bon fonctionnement de l'organisme. En effet, ils constituent une réserve importante d'énergie pour les cellules et servent également à transporter certaines vitamines à travers le corps. Les triglycérides sont fabriqués par le foie grâce au sucre que nous absorbons, ainsi que dans l'intestin grêle à partir des graisses présentes dans notre alimentation. Si leur taux augmente, cela peut présenter des risques importants pour la santé.


Triglycérides élevés : quels risques ?

Vos analyses sanguines sont normales lorsque le taux de triglycérides à jeun ne dépasse pas 1,75 g/l pour homme et 1,40 g/l pour une femme. S'il est supérieur à ces valeurs, on parle alors d'hypertriglycéridémie. Les principaux risques  d'une hypertriglycéridémie sont :

Triglycérides en excès : les causes

Les principales causes de l'augmentation du taux de triglycérides dans le sang sont :

  • la consommation importante d'alcool ;
  • une alimentation trop riche en sucre ;
  • un excès de graisses saturées (viandes, charcuteries, beurre, fromages gras) ;
  • la consommation d'acide gras trans, notamment l'huile de palme hydrogénée (ou partiellement hydrogénée).

Parallèlement aux causes d'origine alimentaire, il existe plusieurs facteurs aggravants tels que :

Il existe une maladie génétique, appelée dyslipidémie de type I, responsable d'un taux anormalement élevé des triglycérides dans le sang.

Traitement de l'élévation du taux de triglycérides

Si vous présentez un taux de triglycérides plus élevé que la normale, il vous sera demandé, dans un premier temps, de changer radicalement d'hygiène de vie notamment en reprenant une activité physique, en arrêtant le tabac ainsi qu'en perdant du poids. Le changement le plus important sera néanmoins d'ordre diététique, à savoir la diminution des produits suivants :

  • alcool ;
  • sucre ;
  • produits sucrés tels que pâtisseries et confiseries ;
  • graisses saturées.

Une consommation plus importante d'aliments riches en graisses polyinsaturées vous sera conseillée, tels que :

  • les huiles végétales (de première pression à froid et biologiques de préférence) ;
  • les poissons gras (thon et saumon, entre autres).

Si malgré tout, le taux de triglycérides ne baisse pas, un traitement médicamenteux "hypolipidémiant" vous sera alors prescrit.