Faire manger du poisson aux enfants

Evitez les poissons au goût trop prononcé avec les petits
Evitez les poissons au goût trop prononcé avec les petits
Souvent, le poisson n'a pas la cote dans les assiettes des petits. Bien sûr il y a le poisson pané, mais cela reste gras. Voici quelques idées pour faire manger du poisson à vos enfants, sans passer par la case "friture".


Choix du poisson

Choisissez des filets de poisson ou des pavés (tranches épaisses). Dans ces morceaux, il y a moins d'arêtes.

Optez pour les poissons au goût plus doux, ils sont souvent à chair blanche (colin, sole, cabillaud...), et évitez les poissons au goût fort (donc pas de poissons crus, ni fumés, ni sardine, ni maquereau). Les enfants aiment généralement le saumon, alternez cependant, si vous le pouvez, avec des poissons plus maigres.

Achetez de préférence le poisson très frais, l'odeur sera moins rebutante pour les enfants.

N.B. : certains poissons comme la saumonette contiennent très peu d'arêtes. Toutefois, ne vous leurrez pas. Car quel que soit le poisson, il y a de grandes chances que vous tombiez quand même sur quelques-unes : soyez vigilants.

Poisson : les accompagnements

Pour que votre enfant accepte le goût du poisson, proposez-lui un accompagnement qu'il aime :

  • une sauce (tomate, béchamel, aux herbes...) ;
  • des légumes gratinés ;
  • une purée dans laquelle vous pouvez émietter le poisson.


Ou essayez :

  • des pizzas, lasagnes ou pâtes à base de poisson (une bolognaise au thon ou une carbonara de saumon) ;
  • des salades de thon ;
  • des steaks de thon que vous cuisinez comme le steak "viande" ;
  • du poisson en croûte (pâte feuilletée ou gros sel), ou des rillettes et pâtés de poisson ;
  • une panure avec de la farine, du jaune d'oeuf, puis de la biscotte écrasée ;
  • du poisson blanc poêlé avec des épices.


N.B. : faire participer les enfants à la préparation des plats permet de les inciter à goûter plus facilement.

Le problème des arêtes

Votre enfant doit apprendre à ôter les arêtes du poisson, de la même manière qu'il doit apprendre à couper sa viande seul : montrez-lui comment les reconnaître, et faites-le avec lui jusqu'à le sentir autonome Expliquez-lui que s'il sent une arête dans sa bouche, il a le droit de mettre la main pour l'enlever.

Mais pas la peine d'en rajouter : enlevez les arêtes que vous pouvez avant la cuisson. Pour cela, si le poisson est frais, si vous sentez des arêtes, ôtez-les à la pince à épiler avant la cuisson.
Pour les bébés, évidemment, émiettez le poisson à la main afin de sentir si des arêtes sont présentes, et retirez-les !

Les préférences de goûts se forment à partir de 6 mois chez l'enfant, et sont plus précises vers 1 an : proposez du poisson très tôt à bébé lors de la diversification alimentaire (après la viande). Après 4 ans, l'enfant traverse une période dans laquelle il refuse souvent de goûter les nouveaux aliments.

N.B. : le poisson est essentiel au bon développement de nos enfants car il contient de nombreux minéraux et est une bonne source de protéines.