L'iguanodon et autres dinosaures à bec de canard

Par : Jean-Pierre Fleury - fiche pratique
A+ A- |
  • Imprimer cet article
  • |
  • Envoyer à un ami

Pour compléter votre lecture :

  • Tous nos articles sur les dinosaures
reconstitution iguanodon

Première reconstitution d’un iguanodon, Belgique 19ème siècle

Il n'y avait pas que des tyrannosaures et des diplodocus dans le grand parc du Jurassique !


La place de l’iguanodon et ses cousins parmi les autres dinosaures

reconstitution tete gallimimus
Reconstitution de la tête d’un Gallimimus, un dinosaure à bec de canard

Le monde des dinosaures ne se restreint pas aux tyrannosaures et aux grands sauropodes, comme le diplodocus .
Il existe une multitude d'autres dinosaures fascinants. Ainsi, certains grands herbivores bipèdes comptent parmi les dinosaures les plus spectaculaires. Il s'agit notamment de l'iguanodon, mais aussi de ses proches parents, en particulier les dinosaures à bec de canard. Ces derniers sont classés dans la famille des hadrosauridés et ils tiennent leur nom de la forme leur museau effectivement aplati, pouvant réellement chez certaines espèces ressembler à un bec de canard. Les hadrosauridés forment un groupe très bien représenté à la fin du Crétacé, et dont les fossiles se trouvent en abondance en Europe, Asie et Amérique du Nord.
La famille des hadrosauridés est divisée en deux sous-familles : les lambéosaurinés, des dinosaures ayant une crête sur le crâne, et les hadrosaurinés, animaux, sans crête mais souvent de très grande taille.

L’iguanodon

timbre belgique gisement bernissart
Timbre du royaume de Belgique commémorant la découverte du gisement de 31 squelettes de Bernissart

C'est pour plusieurs raisons une célébrité du monde paléontologique.
Tout d'abord, c'est, après le mégalosaure, le second dinosaure découvert dans l'histoire de la paléontologie, au début du 19 ème siècle. Après un premier exemplaire, on a trouvé en 1878 un gisement de 31 squelettes presque complets à Bernissart en Belgique Ce fut et c'est encore l'une des plus fantastiques trouvailles paléontologiques réalisée à ce jour.
De plus, les premiers essais de reconstitution sont restés célèbres, car très loin de la réalité. Ces tâtonnements maladroits sont un bon exemple des questionnements difficiles des paléontologues alors que cette science en était encore à ses balbutiements.

iguanodon gros lezard
L’iguanodon fût d’abord imaginé comme un gros lézard

Ainsi, l'animal bipède avait d'abord été représenté sous la forme d'un gros lézard marchant à 4 pattes.
De plus, dans les premières reconstitutions, on l'avait affublé d'une corne sur le museau. Ce qu'on avait pris pour une corne s'est avéré être un...pouce !
L'iguanodon possède en effet, un curieux pouce renforcé. Cette curieuse propriété était bien difficile à imaginer de la part des premiers paléontologues au point que de nos jours encore l'usage de cet appendice reste mystérieux. On a suggéré qu'il pouvait l'aider à dégager les plantes du sol, d'autres pensent que le pouce était un moyen de défense. Il est étonnant de constater qu'après deux siècles de discussions, le problème n'est toujours pas résolu.
Notons que l'iguanodon tient son nom de ses dents, que son découvreur avait comparées à des dents d'iguane. L'iguanodon a vécu au Crétacé inférieur, soit entre - 156 et - 93 millions d'années. Il vivait en groupe, comme le prouve l'accumulation de spécimens sur un seul site fossilifère.

Epoque : Crétacé inférieur (- 156 à - 93 millions d'années)
Longueur : 12 mètres
Nom scientifique : Iguanodon bernissartensis
Signification du nom : aux dents d'iguane

iguane contemporain
Un iguane contemporain

Les iguanes actuels ne sont pas les descendants directs des iguanodons.

Le lambéosaure

dilophosaurus
Dilophosaurus : un parent de l’iguanodon

Cet énorme herbivore avait une tête vraiment bizarre. Tout d'abord, son museau ressemblait à un bec de canard. Ensuite, une grande crête, traversée par les narines, ornait le sommet de son crâne. Cette crête devait permettre au lambéosaure soit de produire des sons en soufflant ou à améliorer son sens de l'odorat en guidant les odeurs vers les cellules olfactives. Il semble que cette crête ait été plus grande chez le mâle que chez la femelle.
Le lambéosaure pouvait attendre 15 mètres, c'est le plus grand dinosaure à bec de canard connu. Il vivait en troupeau et effectuait des migrations.
Ses membres postérieurs étaient beaucoup plus longs que ses membres antérieurs mais l'animal pouvait aussi bien se tenir sur deux pattes que marcher à quatre pattes. En cas de danger, la marche sur deux pattes permettait à l'animal de se déplacer beaucoup plus vite. Le lambéosaure vivait en même temps que le féroce tyrannosaure. Il a disparu à la fin du Crétacé au même moment que les autres dinosaures.

Epoque : Crétacé (- 83 à - 65 millions d'années)
Longueur : 15 mètres
Nom scientifique : Lambeosaurus lambei
Signification du nom : lézard de Lambe

Le camptosaure

Ce gros herbivore pouvait atteindre la taille très respectable de 7 mètres.
L'une des particularités du camptosaure est d'avoir un bec très tranchant qu'il utilisait pour couper les végétaux les plus coriaces qu'il écrasait grâce à de nombreuses dents situées sur le côté de ses mâchoires.
Ses membres postérieurs étaient plus longs que ses membres antérieurs, mais l'animal pouvait aussi bien marcher sur deux que sur quatre pattes. Surement reposait-iI
sur ses quatre pattes pour manger la végétation basse et se redressait-il pour atteindre les feuilles plus hautes ou fuir en cas de danger. Il vivait peut-être en groupe, comme l'iguanodon. La taille du cerveau du camptosaure est moyenne comparativement à l'ensemble des dinosaures.
Le camptosaure ressemble beaucoup à l'iguanodon dont il est d'ailleurs un proche parent, mais les discussions continuent sur la classification exacte de ces grands herbivores.

Epoque : fin du Jurassique (- 155 à - 145 millions d'années)
Longueur : 7 mètres
Nom scientifique : Camptosaurus dispar
Signification du nom : lézard flexible

Le lurdusaure

os pouce lurdusaure
Fragment d’une patte avant d’un lurdusaure avec dans la partie encerclée l’os du pouce caractéristique de l’espèce

Ce gros herbivore appartient au même groupe que l'iguanodon, un autre dinosaure célèbre. Le lurdusaure avait, comme l'iguanodon, un pouce rigide et droit dont on a bien du mal à comprendre l'utilité. Certains pensent qu'il pouvait s'en servir comme d'une arme en cas d'attaque d'un prédateur. Il pouvait atteindre 9 mètres ce qui le place dans les gros dinosaures de son époque. Il avait d'ailleurs un aspect massif, cela lui a valu son nom qui signifie lézard lourd. Le lurdusaure se déplaçait en troupeaux, à la recherche de sa nourriture. On ne connaît que quelques spécimens fossiles trouvés au Niger.

Epoque : Crétacé (- 110 millions d'années)
Longueur : 9 mètres
Nom scientifique : Lurdusaurus arenatus
Signification du nom : lézard lourd

Le parasaurolophus

parasaurolophus
Parasaurolophus

Parasaurolophus est un hadrosauridé qui vivait au Crétacé supérieur (- 84 à - 65 millions d'années) en Amérique du Nord. Il est essentiellement connu pour les ornementations de sa tête, encore plus spectaculaires que les autres espèces de dinosaures apparentées. Ainsi, sa grande crête est un long tube incurvé vers l'arrière mais partant des narines. La crête du Parasaurolophus fait toujours débat chez les scientifiques, mais on pense qu'il s'agit d'un amplificateur acoustique. Ce dinosaure à bec de canard n'est connu qu'à partir de quelques spécimens, mais cela a été suffisant pour reconstituer l'imposante crête, qui en partant du museau, mesurait plus de 1,50 mètre.


Epoque : Crétacé supérieur (- 84 à - 65 millions d'années)
Longueur : 10 mètres
Nom scientifique : Parasaurolophus walkeri
Signification du nom : lézard à crête à bords parallèles


Article réalisé par Arnaud Filleul et Jean-Pierre Fleury.

 

Qui sommes nous ?

La mission de Pratique.fr : vous offrir un très large choix de fiches pratiques et d'articles destinés à répondre aux questions que vous pouvez vous poser dans votre vie quotidienne.

En savoir plus

Accès au contenu

En savoir plus sur pratique.fr