Installer un dispositif d'assainissement collectif

Article mis à jour le 
Assainissement collectif
Assainissement collectif
L’installation d’un dispositif d’assainissement est importante pour votre habitation. Elle permet d’évacuer vos eaux usées. Deux types existent : l’individuel et le collectif. Le premier traite lui-même les déchets avant de les évacuer dans le milieu naturel. Le second, quant à lui, est relié directement aux égouts. Comment installer un dispositif d’assainissement collectif ? Il est nécessaire de le définir précisément, de déterminer sa réglementation et de connaître les étapes nécessaires avant son installation.


Ce qu’il faut savoir sur l’assainissement collectif

L’assainissement collectif, également appelé tout-à-l'égout, est l’évacuation des eaux usées vers les réseaux publics. Son raccordement est obligatoire lorsque votre habitation se trouve dans une zone collective. Vous devez installer un dispositif d’assainissement pour faire ce raccordement. Ainsi, toutes les eaux usées de votre maison ou de votre immeuble seront acheminées vers une station d’épuration afin d’être traitées. 

Réglementation concernant l’installation d’un dispositif d’assainissement

D’après l’article L1331-1 du code de la santé publique, le dispositif d’assainissement doit être mis en place dans les deux ans qui suivent la mise en service du réseau public de collecte. Pour ce faire, vous devez effectuer une demande de permis de construire auprès de la commune. Cette dernière établira un devis des travaux au bout de 10 jours. Ensuite, remplissez un formulaire pour la demande d’autorisation. La commune contrôlera le raccordement.

Les études nécessaires avant l’installation

L’installation est effectuée par un service communal ou un entrepreneur. Avant tout, il est important de connaître la situation du terrain. Il faut étudier la topographie qui permet de déterminer le niveau de la pente. Dans le cas où cette dernière est insuffisante, il est nécessaire d’installer une pompe de relevage. Ce dispositif sert à remonter toutes les eaux claires, vannes ou chargées de boues.

Concernant le lit de pose, il doit être adapté à la situation du sol. En effet, vous devez connaître sa pédologie. Il est également utile de calculer le débit d’évacuation des eaux usées. Cela permet de connaitre le diamètre des canalisations à installer.