Intolérance au gluten : la repérer, bien vivre avec

Vivre avec une intolérance au gluten
Vivre avec une intolérance au gluten
L'évolution du mode de vie et des habitudes alimentaires ont conduit à l'augmentation des allergènes. Une personne sur trois présente des problèmes d'allergie. L'intolérance au gluten provoque des lésions de l'instestin grêle et entraine des troubles digestifs.


Les répercussions sur la santé

Egalement connue sous le nom de maladie coeliaque, l'intolérance au gluten provoque chez les personnes génétiquement prédisposées une inflammation des petits replis de l'intestin grêle grâce auxquels se fait l'assimilation des nutriments. D'où de possibles carences en fer, en calcium, en acide folique, mais également des douleurs abdominales, des diarrhées chroniques...

Le gluten est présent dans les protéines de toutes les céréales (blé, seigle, orge, avoine...). Une intolérance alimentaire peut se développer à tout âge.

Seule solution : une exclusion totale de tous les aliments contenant du gluten. Ce régime strict n'est pas toujours facile à gérer au quotidien mais des progrès ont été faits ces dernières années.

Un logo pour repérer les produits autorisés

Certains aliments interdits sont facilement identifiables : c'est le cas du pain, des pâtes, du couscous... Mais le gluten peut aussi se cacher dans des mets insoupçonnés comme le chocolat, les aliments panés, la bière, les pâtisseries... D'où la nécessité d'être toujours extrêmement vigilant et de lire attentivement les étiquettes.

Une bonne nouvelle toutefois : les industriels ont désormais l'obligation de préciser la présence de gluten même sous forme de traces. Pour trouver les produits qui ne comportent aucun risque, repérez le logo avec un épi de blé barré. Vous pouvez vous y fier, son apposition est rigoureusement contrôlée.

Des aliments diététiques remboursés

Depuis 1996, une partie des frais occasionnés par l'achat de produits sans gluten peut être prise en charge par l'Assurance Maladie.

Ces aliments agréés, disponibles en pharmacie, en magasins diététiques ou en grande surface, sont reconnaissables à leur logo mais également à leur vignette, un code barre spécifique comportant le prix du produit et sa base de remboursement.

Pour pouvoir bénéficier de cette mesure, votre médecin traitant, après confirmation du diagnostic par biopsie, doit envoyer une demande de prise en charge de maladie coeliaque à la Caisse d'Assurance Maladie. Après avoir reçu l'accord de cette dernière, vous demanderez à votre généraliste une ordonnance pour des aliments sans gluten (biscuits, farine, pâtes, pain, ...) sans préciser la marque ou la quantité. Puis vous enverrez chaque mois vos vignettes à la CPAM qui vous remboursera à concurrence de 65% du tarif dit responsabilité, inférieur au prix de vente. Le complément peut faire l'objet d'un remboursement par votre mutuelle.