Iris : comment planter et cultiver des iris

Iris : culture de l'iris hybride
Iris : culture de l'iris hybride
Plantes spectaculaires d'une grande beauté, les iris décorent magnifiquement les jardins tout au long du printemps. Les variétés en sont très nombreuses et la fleur a le mérite d'être facile à cultiver.


Variétés d'Iris

Les iris appartiennent à la famille des Iridacées, qui compte plus d'une centaine d'espèces de plantes rhizomateuses, poussant spontanément dans l'hémisphère Nord.

On en distingue plusieurs types, en fonction de la taille et de la floraison :

  • les iris nains (de 10 à 20 cm), qui fleurissent en avril-mai ;
  • les iris intermédiaires (de 40 à 60 cm), en mai ;
  • les iris des jardins (jusqu'à 1 m), en mai-juin.


Ils se déclinent en une immense palette de variétés de toutes les couleurs : violet, bleu, jaune, abricot, rose, lavande, orange vif, certains chocolat, presque noirs ou rouges. Beaucoup sont bicolores, parfois à pétales ondulés ou frisés, à large barbe contrastée et très souvent parfumés.

Culture de l'iris

Plantation de l'iris
Plantation de l'iris

Les iris sont très faciles à cultiver. Ils apprécient le plein soleil et se contentent de terres ordinaires à condition qu'elles soient bien drainées.

La plantation s'effectue en été, après leur floraison. Nettoyez bien votre terrain des cailloux avant de les planter. Creusez des trous entre 15 et 30 cm d'intervalle et d'une profondeur égale à celle du volume des racines :

  • disposez la plante au fond de chacun d'eux. Ne les enterrez pas trop, car la plante est sensible à la pourriture des racines ;
  • rebouchez avec un mélange de sable et de terre puis arrosez.

Entretien de l'iris

Division souche de l'iris
Division souche de l'iris

Arrosez vos iris toutes les semaines avant la reprise de végétation puis plus modérément.

Après la floraison, coupez les tiges ayant fleuri à 10 cm du sol : celles-ci, en produisant des graines, risqueraient d'épuiser inutilement la plante.

Après l'été, les iris cessent de pousser et reconstituent leurs réserves en attendant la floraison de l'année suivante. Ne les arrosez que modérément pendant toute cette période. Coupez simplement les feuilles desséchées.

Si vous constatez la pourriture du collet (point de séparation entre la tige et les racines) et des rhizomes (tiges souterraines), évitez tout excès d'humidité dans le sol et améliorez le drainage du terrain.

Multiplication de l'iris

Les iris, laissés en place, fleurissent moins en formant au bout de quelques années (3 à 5 ans) des touffes serrées.

  • de juillet à septembre, arrachez-les à l'aide d'une fourche-bêche ;
  • séparez les nombreux petits rhizomes latéraux qui ont poussé sur les côtés de la souche-mère ;
  • replantez-les aussitôt, vous obtiendrez de nouveaux pieds d'iris bien fleuris dès le printemps suivant.

Où installer les iris ?

Les iris se plaisent partout au jardin, réunis en bordures ou en massifs, seuls ou accompagnés de vivaces fleuries (eschescholtzias, erigerons, népétas), de rosiers ou d'annuelles opulentes (pavots de Californie, pavots annuels).

Ils ont fière allure juchés sur un talus, un muret de pierre, le long d'une allée gravillonnée ou dallées. Les grands iris prennent place de préférence au pied d'un mur.