Jardin à la française : tout un art

Exemple de jardin à la française : le Jardin de Villandry
Exemple de jardin à la française : le Jardin de Villandry
Par opposition au jardin anglais, le jardin à la française porte à son apogée l'art de la symétrie. La nature y est domestiquée selon des critères d'ordre et de rigueur, le but étant de dessiner des perspectives parfaites dans le prolongement d’une demeure elle-même prestigieuse.


Un peu d’histoire

Le jardin à la française est un jardin très ambitieux sur le plan esthétique.

Synonyme de perfection et de noblesse, son auteur le plus célèbre fut André Le Nôtre, le créateur du parc de Versailles sous Louis XIV.

Les lignes et la structure de ce type d’aménagement donnent l'impression de jardin sculpté par un artiste. De fait, il demande une grande précision dans le dessin. Il s'inspire à l'origine des jardins italiens qui marquaient cette recherche de la rigueur et de l'utilisation de formes géométriques. Les jardins français sont allés encore plus loin dans ce concept : sobres dans leurs formes, mais d'une complexité grandissante qui les amena vers une nouvelle forme d'art paysager, extrêmement élaborée.

L’aménagement, complémentaire de tous les châteaux français dès le XVIIe siècle, est installé dans l’axe de la demeure, à l’avant et à l’arrière, sous forme de terrasse, tout en s’intégrant au sein d'un parc plus vaste. Il peut être employé dans les petites propriétés mais se prête mal à l’architecture contemporaine.

Caractéristiques principales des jardins à la française

Jardin de Villandry
Jardin de Villandry

Ce sont les volumes qui font toute l'originalité du jardin à la française : chambres de verdure, sculptures végétales ("art topiaire"), broderies de buis, parterres soulignés par des bordures basses, arbres alignés de façon symétrique. La diversité des formes, sans limite théorique, doit toutefois rester en harmonie avec les lignes de l’ensemble, qui se présente sous une forme architecturale codifiée.

Les contrastes de textures et de couleurs participent au décor. Classiquement, le jardin à la française est toujours très vert. Formé de carrés de pelouse verte en toute saison, il possède souvent des haies et des buissons taillés, se déclinant dans plusieurs textures et teintes de vert, selon le type d’essence et de variété : ifs, buis, charmes et cyprès.

Les allées sont en gravillons de couleur blanche ou grise et les parterres et bordures, brillamment colorées, font la part belle aux bégonias, œillets d’Inde, cannas rouges, blanc ou orange... dont la longue durée de floraison permet d’animer le décor pendant de longs mois, du printemps à la fin de l’été.

Le jardin français est également inséparable d’ornements durables destinés à donner à l’ensemble plus de noblesse. Au bout des perspectives et aux angles, sont régulièrement disposées des fontaines, des vasques de type "Médicis" et des statues en pierre inspirées de la mythologie ou de la chasse. Tous ces éléments concourent à l’élaboration du jardin à la française dans sa forme la plus pure.

Comment réaliser un petit jardin à la française ?

Petit jardin à la française
Petit jardin à la française

Même sans disposer d’un château, vous pouvez réaliser votre petit Versailles chez vous. Il vous suffira de dessiner une ou plusieurs zones du jardin "à la française", selon les canons établis ci-dessus.

Commencez par dessiner un schéma de l’espace à aménager, sur papier quadrillé, à l’échelle 1cm = 1m.
Elaborez des perspectives simples, formées de carrés et de rectangles de pelouse et de parterres délimités par des allées rectilignes bordées de haies taillées basses. Placez aux coins des petits arbres à feuillage persistant destinés à être taillés (en boule ou autres volumes). Prévoyez également une fontaine, un arceau de roses et, touche finale, n’oubliez pas d’ajouter, ici et là, une ou deux statues et vasques en pierre ou en métal. Veillez toujours à la cohérence de l’ensemble.

Pour la réalisation, faites appel à un spécialiste (paysagiste) ou prévoyez de retrousser vos manches ! Vous devrez disposer d’un terrain parfaitement plat, dont la terre devra être retournée sur toute la surface. A l’aide d’un cordeau, vous tracerez les allées et prévoirez 30 cm de fondations en cailloux (et feutre géotextile) avant de disposer des graviers roulés ou concassés achetés à la tonne. Vous devrez ensuite semer la pelouse aux emplacements prévus et y ménager un espace suffisant pour des plantations de bordures de buis et des massifs de fleurs.

Un gros entretien à prévoir

L’entretien des jardins à la française est beaucoup plus exigeant que celui des jardins à l’anglaise ou d’inspiration libre : les topiaires et haies doivent être taillés deux fois par an, en mai et en septembre.

De plus, il est nécessaire de vider les massifs chaque automne et d’hiverner les fleurs sous une serre ou des châssis vitrés ou de les changer.

Les allées doivent être périodiquement ratissées pour être présentables et éviter que le gravier ne se disperse dans la pelouse ou les massifs.