Planter des végétaux dans un jardin en pente

Planter dans un jardin en pente
Planter dans un jardin en pente
Pour pousser sur un jardin abrupt, vos plantations vont devoir s’accrocher, grimper, s’étendre… Une situation pas aussi difficile qu’il n'y paraît. Avec un peu d’imagination, votre talus pourra même devenir très chic.


Les contraintes de la pente

Un jardin en pente, souvent difficile d’accès, n'est pas facile à planter et à entretenir. La tentation est alors grande de baisser les bras, au risque de laisser prospérer les mauvaises herbes. Ce serait dommage, car des solutions existent pour conquérir et orner le relief.

Certaines plantes sont aptes à pousser sur un talus ou une pente : plantes vivaces ou petits arbustes couvre-sol, elles sont à même de s’y enraciner durablement et par là-même de fixer le sol et limiter l’érosion.

Bien évidemment, le résultat final dépend beaucoup du climat et de l’exposition du talus. Le choix des plantes est alors déterminant.

L’entretien des cultures sur une pente est un facteur à ne pas négliger, car l’accès y est difficile une fois planté. Evitez les espèces qui demandent trop de soins (arrosage, désherbage, taille, paillage).

Cas du jardin en escalier

Jardin en escalier
Jardin en escalier

Cette méthode, très esthétique, autorise des plantations sur des déclivités peu prononcées. Elle permet de planter des arbres, y compris fruitiers, de la vigne, de semer de la pelouse, de créer des haies taillées à motifs géométriques.

Pour autant, elle n’est pas facile à mettre en œuvre. Le sol doit être étagé par des planches et des piquets de manière à retenir la terre. Un travail très complexe qui demande, la plupart du temps, l’intervention de jardiniers professionnels ou d’un paysagiste.

Types de plantes pour jardin en pente

Coussins d'argent (Cerastium tomentosum)
Coussins d'argent (Cerastium tomentosum)

Exposition nord
Sur certaines pentes humides et froides, exposées au nord, installez des cotoneasters aux jolies baies rouges, des genévriers nains à grand étalement, tous deux très rustiques. A l’ombre, faites prospérer des bambous, du lierre, des pervenches, des alchémilles…

Exposition sud et ouest
Sur ce type de coteau bien exposé, optez pour :

  • des rosiers rampants, du millepertuis, des céanothes, fusains ;
  • des espèces très tapissantes comme des coussins d’argent (Cerastium tomentosum) ou des hélianthèmes à fleurs jaune vif à orange ;
  • des vivaces de petite taille, résistantes et ne demandant que peu d’entretien, viendront les compléter : des arabettes à fleurs roses, du millepertuis (Hypericum calycinum) à fleurs jaune vif, des oeillets des Alpes (Dianthus alpinus) et des cistes à fleurs roses ;
  • en terrain sec, plantez des ajoncs, des potentilles basses à fleurs jaunes ou des lavandes, romarins nains, santolines à fleurs jaune. Osez aussi les plantes grasses, en particulier le spectaculaire Sedum kamtschaticum 'Variegatum' au feuillage marginé de jaune d’or.