La langouste commune

Le homard a des pinces, la langouste n’en a pas !
Le homard a des pinces, la langouste n’en a pas !
Magnifique crustacé à la robe flamboyante, la langouste commune comme ses soeurs les langoustes vertes, roses, ou royales ne doivent ni être confondues avec les homards ni avec les cigales de mer.


Comment reconnaître la langouste ?

Description
La langouste, au contraire du homard, n'a pas de pinces.

C'est l'un des gros crustacés de nos côtes, notamment reconnaissable à sa robe rouge, son abdomen bien développé et ses longues antennes. Outre leur longueur, on remarquera la robustesse des antennes des langoustes. Les langoustes se servent notamment de leurs antennes pour émettre des bruits très caractéristiques, en frottant leur base contre la carapace, ce qui peut faire fuir les prédateurs. Pour ce faire, la base de l'antenne possède une structure spéciale appelée plectrum, un organe de stridulation qui caractérise la famille. Peut-être parce qu'elles n'ont pas de pinces et de ce fait qu'elles ne peuvent livrer combat contre les prédateurs les langoustes ont un aspect particulièrement effrayant grâce à une multitude d'excroissances réparties sur tout l'avant du corps.

Taille maximale
Une soixantaine de centimètres pour un poids de 4 kg, mais de telles langoustes sont devenues introuvables sur nos côtes, en raison de la surpêche.
La plus grosse langouste jamais capturée mesurait 1 m pour 12 kg soit un repas conséquent...

Ne pas confondre
La langouste n'a pas de pinces, les homards, les langoustines (qui ne sont pas des petites langoustes) et les écrevisses en ont.
Si elle n'a pas réellement de pinces elle est quand même outillée de pelles pour fouir le sable ou les graviers.

La langouste et ses cousins

Au sein des macroures, la langouste fait partie de la famille des palinuridés, les homards eux font partie de la famille des néphropidés.

La famille des palinuridés
Elle regroupe toutes les langoustes du monde, soit 45 espèces. Notons qu'en 2006, on a découvert une nouvelle espèce de langouste, ce qui prouve que même pour les gros crustacés, l'inventaire du vivant est loin d'être terminé.

Les palinuridés forment une famille très homogène d'un point de vue anatomique, et rien ne ressemble plus à une langouste qu'une autre espèce de langouste. D'ailleurs, quand on mange une langouste, on ne sait pas toujours de quelle espèce il s'agit, tant ces animaux sont pêchés et vendus dans le monde entier.

Parmi les cousins les plus connus, on notera la langouste verte de Cuba (Panulirus argus), la langouste australienne (Panulirus cygnus) qui subit une pression de pêche énorme sur les côtes d'Australie, la langouste de Mauritanie (Palinurus mauritanicus), encore appelée langouste rose, elle-même également surpêchée.

Les langoustes sont surtout des crustacés d'eau chaude, et on notera la grande abondance dans certaines régions du globe, comme les Caraïbes ou l'Australie.

Pour cette raison, l'espèce de notre littoral se rencontre principalement en Méditerranée, mais son aire de répartition se prolonge au nord potentiellement jusqu'en Norvège, cette espèce étant plus nordique que la plupart de ses cousines.

La murène : un des prédateurs de la langouste
La murène : un des prédateurs de la langouste

Les prédateurs
Sur nos côtes, la langouste est chassée par les mêmes prédateurs que pour le homard, notamment des poissons vivant des environnements rocheux, par exemple la murène et le congre . Selon les aires de répartition des différentes espèces, les langoustes peuvent avoir d'autres prédateurs, par exemple les pinnipèdes. Rappelons que l'homme est de loin le plus terrible des prédateurs, pour toutes les langoustes du monde.

Ethologie de la langouste

Alimentation
Les langoustes peuvent manger un très large spectre de proies, et sont également nécrophages. Elles peuvent attaquer des gastéropodes, des bivalves, des oursins, d'autres crustacés, mais aussi des éponges, des annélides, voire des algues.

Les poissons sont également consommés, mais il s'agit surtout de poissons déjà morts. Comme les autres décapodes marcheurs, c'est un fantastique nettoyeur des fonds marins.


Activité
La langouste se rencontre sur le fond, le plus souvent sur des substrats rocheux, bien qu'il lui arrive de traverser des substrats sableux, notamment lors des mouvements de reproduction. Le plus souvent, durant la journée, on ne verra les langoustes que dans les anfractuosités rocheuses, seules les antennes dépassant du trou. En général, les langoustes sont observées au-delà de 10 mètres de fond, et jusqu'à 150 mètres de fond.

Migration
Un des comportements les plus marquants des langoustes est de faire des déplacements en file indienne, regroupant parfois une cinquantaine d'individus. Les langoustes royales marchent alors en file indiennes sur le fond en gardant contact avec l'individu qui précède par des mouvements d'antennes répétés, les antennes étant des organes sensoriels. Il semblerait que ces déplacements dont on ignore la raison (la reproduction ?) se font sur des dizaines voire des centaines de kilomètres. La navigation se fait en détectant les variations d'orientation du champ magnétique terrestre.

Reproduction
La maturité sexuelle n'est atteinte que vers 5 ans, chez cet animal qui peut vivre une vingtaine d'années, et grandit lentement. Autrement dit, la pression de pêche n'est pas du tout adaptée à la biologie de ce crustacé qui a besoin de prendre son temps pour effectuer son cycle reproducteur.

La reproduction a lieu durant l'été entre des partenaires dont la carapace est dure. La femelle attire et excite le mâle en émettant une stridulation particulière. Dés qu'un mâle touche ses antennes elle arrête son chant et les autres mâles redeviennent indifférents.

La cour continue avec des attouchements d'antenne à antenne, puis la femelle libère une hormone indiquant que le moment est venu. Le mâle retourne alors sa partenaire et dépose sur son réceptacle les spermatophores contenant les spermatozoïdes. Des dizaines de milliers d'oeufs sont gardés sous l'abdomen de la femelle après fécondation, il leur faudra plusieurs mois pour éclore, environ 5 mois lorsque l'eau est chaude.

Les oeufs libèrent des larves qui mèneront une vie d'abord totalement différente de celle des adultes. Elles sont transparentes, aplaties et planctoniques. Ces larves appelées phyllosomes dérivent au gré des courants durant 5 mois, avant de subir une métamorphose et de tomber sur le fond. Sur le substrat, les juvéniles entament leur croissance par mues successives, ce qui est une caractéristique normale des animaux possédant un exosquelette.

Carte d’identité de la langouste

Classe : crustacés
Ordre : décapodes
Famille : palinuridés
Nom : Palinurus elephas

Article réalisé par Arnaud Filleul.

Cet article a recueilli 11 avis. 73% des utilisateurs ont trouvé cet article "pratique".